Fuites Huawei : Theresa May remercie son ministre de la Défense

0
369

(CIO Mag) – Que ce qu’on dise de Huawei soit avéré ou pas, une chose est sure : l’équipementier chinois fait la Une, à l’international. Dernier cas en date, la Première ministre de la Grande Bretagne, Theresa May, qui s’est séparée mercredi de son ministre de la Défense. Gavin Williamson (photo) a été limogé pour son implication dans les fuites concernant la décision de l’Angleterre d’autoriser une participation du géant chinois à la 5G.

Cela a d’abord démarré avec l’annonce par le gouvernement d’autoriser Huawei à prendre une part active dans le déploiement de la 5G sur le territoire britannique, mais de manière limitée. Une mesure suffisamment claire pour constituer une sorte de pied de nez aux avertissements des Etats-Unis. Il était convenu que le contenu de la réunion du gouvernement ayant donné ce feu vert reste confidentiel. C’est après des fuites suivies d’investigations que le ministre de la Défense a donc été renvoyé pour manquements aux règles.

Gavin Williamson a été remplacé par Penny Mordaunt qui assurait les fonctions de ministre du Dévelopement international. Le désormais ex-patron de la Défense avait lui-même succédé à quelqu’un d’autre emporté, lui aussi, par un scandale. Il s’agit de Michael Fallon dont le nom avait été cité dans une affaire d’abus sexuel et qui, depuis, n’est plus membre d’un gouvernement, dont le Chef, a annoncé son départ, dès qu’un accord sur le Brexit sera trouvé.

Elimane

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here