Gabon : vers l’interconnexion avec les pays de la CEMAC

Gabon Haut débit

 

 

 

 

 

C’est aujourd’hui, mercredi 15 octobre, que la commission nationale de programme national des travaux publics pour la promotion de l’entrepreneuriat et de l’emploi (TPPE), l’Agence Nationale des infrastructures numériques et des fréquences (ANINF) et une société adjudicataire doivent signer, à Libreville, un contrat de construction au Gabon d’une infrastructure de télécommunication large bande. Selon Gabonreview.com, l’infrastructure visée par ce contrat va consacrer le raccordement du Gabon au réseau à fibre optique de l’Afrique centrale. Ainsi, la première phase des travaux permettra de relier Libreville à Franceville via un point d’interconnexion avec la République du Congo à Lekoko. Certes, l’objectif à terme est d’interconnecter le Gabon avec l’ensemble des pays de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique Centrale (Cemac), mais le pays d’Ali Bongo voit à travers cette infrastructure de télécommunication l’occasion de se hisser au rang des nations les plus émergentes du point de vue technologique. Rappelons qu’il y a quelques jours seulement, le Gabon s’arrogeait le titre de premier pays de l’Afrique centrale à lancer la 4G avec Gabon télécom.

Anselme Akeko

Anselme Akeko

Journaliste spécialisé en économie numérique, télécoms-mobilité, mobile money, cybercriminalité, financement start-up, inclusion numérique et financière et transition digitale. Passionné de web journalisme, il est correspondant de Cio Mag en Côte d'Ivoire.

View All Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *