Gestion des données : Rétropédalage pour WhatsApp

WhatsApp reporte la mise en vigueur de sa nouvelle politique de gestion des données des utilisateurs. Sous le feu des critiques, le réseau social fait marche arrière après des tentatives de sauvetages qui n’ont pas rassuré.

(Cio Mag) – La nouvelle politique de WhatsApp sur la gestion des données personnelles des abonnées n’entrent plus en vigueur le 8 février. Le réseau social a fait un rétropédalage, reportant au 15 mai la mise en vigueur de la mesure. Il se rétracte, le temps probablement de voir la polémique se dissiper ou de repenser sa communication autour de cette décision. Et pour cause, l’annonce de WhatsApp d’accéder à plus de données de ses utilisateurs et de les partager avec sa maison mère Facebook a provoqué une vague de critiques sur la toile.

Dans un communiqué de Presse transmis à Cio Mag le 14 janvier dernier, Facebook assurait que « la mise à jour de la politique, qui ne concerne essentiellement que les messages à une entreprise, n’a aucune incidence sur la confidentialité de vos messages avec vos amis ou votre famille. Pas de changement sur le plan de la confidentialité et de la sécurité de votre messagerie personnelle : les messages personnels sur WhatsApp et Facebook restent protégés par le chiffrement de bout en bout. En résumé, ni WhatsApp ni Facebook ne peuvent lire vos messages ou écouter vos appels avec vos amis, votre famille et vos collègues de travail. »

« La récente mise à jour de WhatsApp comprend des changements relatifs à l’envoi de messages à une entreprise sur WhatsApp, ce qui est optionnel et n’affecte pas la très grande majorité des utilisateurs », a ajouté la maison mère de WhatsApp.

Lire aussi – Données personnelles : WhatsApp tente de se sauver

Malgré ces assurances, la panique ne s’est pas estompée. En quelques jours, des milliers d’utilisateurs ont entamé une migration vers d’autres applications de messagerie. WhatsApp payant ayant ainsi le lourd tribut de Facebook dont la crédibilité en termes de gestion des données personnes a été entachée ces dernières années.

Souleyman Tobias

 

 

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE