Intelligence artificielle : un centre inédit en voie de construction au Cameroun

0
830

La Cameroon télécommunications (Camtel) et l’Université de Yaoundé 1 ont signé lundi dernier un partenariat, pour la construction d’un Centre d’Innovation et de Formation en Intelligence Artificielle adaptée au Numérique, lors d’une rencontre tenue à la salle des actes du rectorat de l’Université censée accueillir cette exclusivité nationale.

(CIO Mag) – Dans l’optique d’accomplir la stratégie gouvernementale du processus de digitalisation de l’économie à l’horizon 2020 et de s’aligner au mieux dans cette ère où l’évolution des Technologies de l’information et de la communication s’accélère, le Cameroun ne veut sûrement pas rester en marge.

Cette volonté s’est matérialisée le 29 juillet 2019. Et c’est l’Université de Yaoundé 1 qui abritera le centre qui profitera aux apprenants camerounais en particulier et au pays en général.

Pour le professeur Maurice Sosso, recteur de cette université, la cérémonie de signature de ce mémorandum témoigne de la volonté de ses administrateurs d’offrir aux étudiants et aux jeunes enseignants « la possibilité de profiter pleinement des opportunités technologiques et scientifiques qui sont générées par l’activation numérique du centre d’innovation dans le domaine de l’intelligence artificielle de Camtel ».

D’après lui, ce centre d’une valeur de 1,3 milliard de FCFA a pour objectif final « d’améliorer les perspectives d’emploi pour la jeunesse camerounaise à travers des systèmes de formation orientés vers l’acquisition des connaissances et des compétences induisant l’apprentissage, la recherche, l’innovation et la créativité ».

Il faut noter que cette aubaine technologique sera rythmée par la main d’œuvre spécialisée de Camtel.

D’après la directrice de cette institution, Judith Yah Sunday, le centre bénéficiera « des offres dans les secteurs de la croissance de l’économie, un leadership en intelligence artificielle portée par le numérique ».

Concernant la conception des programmes, elle va « prendre en compte l’intégralité des cycles d’innovation. Y compris le développement parrainé par l’industrie », a ajouté la directrice.

Elle a également laissé savoir que l’entreprise nationale des télécommunications projette la formation d’au moins 100 étudiants au cours de la première année de fonctionnement. 25% de ces derniers bénéficieront d’une bourse complète prise en charge intégralement par la structure, ses partenaires et l’Université de Yaoundé 1 à travers son école d’ingénierie polytech.

Elle a rassuré que l’institution quelle dirige est parée car ayant d’ores et déjà installé la parcelle de terrain destinée à la construction du centre et dispose de son titre foncier.

Par ailleurs, Judith Yah Sunday a réitéré l’engagement de Camtel à « apporter la preuve de l’institutionnalisation de la conception et de l’exécution des formations, des stages, des salons de l’emploi à travers les différents protocoles d’accord.

« La réalisation de ce projet exige des membres du consortium que sont Camtel et Polytech, des fondamentaux en matière de documentation, d’états financiers, de preuves de réalisation d’au moins un projet d’une ampleur financière similaire ainsi qu’une lettre d’engagement relative aux fonds de contrepartie », a t-elle souligné.

Aurore Bonny, Cameroun

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here