Lancement de l’Open Academy Numérique de Bamako : une étape décisive

Dans le cadre des DIGITAL DAYS, a eu lieu le lancement du programme de formation à l’emploi de l’OPEN ACADEMY NUMERIQUE, les 21 et 22 février 2020, à Bamako. C’était en présence des hautes autorités du Mali et des acteurs incontournables du Numérique de l’Afrique de l’Ouest.

(CIO Mag) – A l’initiative d’un Consortium d’entreprises privées maliennes et françaises (dont KLEDU, CEFIB, QWANT, INFRANUM, TACTIS…), OPEN ACADEMY NUMERIQUE, hub de formation continue, a présenté au nombreux public présent ses deux parcours de formations orientés terrain et directement opérationnels : « Compétences et métiers du Numérique » et « Entreprenariat et Intrapreneuriat ». Les pré-inscriptions, qui avaient commencé au mois de Mars 2020, ont dû être suspendues tout ce temps, pour cause de Covid 19.

Les deux filières de formation offrent aux candidats apprenants un cursus complet et professionnalisant. C’est avec un vrai portefeuille de compétences clés, qu’elles soient techniques ou managériales, que les cohortes de futurs professionnels enrichiront de leurs expertises le tissu économique africain.

Sous l’égide du Conseil du Patronat du Mali (CNPM) et du Mouvement des Entreprises de France International (MEDEF), l’Open Academy Numérique se prépare à former les futurs décideurs et chefs d’entreprises de demain, et à insérer sur le marché malien et africain une abondante main d’œuvre qualifiée et compétitive.

Prévu de démarrer depuis le second semestre 2019, certains acteurs se sont retirés avec le temps. Afin d’honorer les engagements pris, notamment l’objectif de 200 jeunes formés la première année, l’administrateur de l’OPEN ACADEMY NUMERIQUE, M. Mohamed Diawara (CEO de General Computech et Président de l’ASIM), s’est investi pour mener le projet à bon port. C’est ainsi qu’il coordonne les différentes opérations de concrétisation de l’objet, avec la préparation du cadre pédagogique, l’information des cibles, la mobilisation des partenaires, la sélection des formateurs pour l’animation des sessions, entre autres.

« L’idée pour nous est de créer ici au Mali, pour l’Afrique, une dynamique d’expansion de l’économie numérique, qui est de nos jours le premier moteur de croissance dans le monde. Nous accusons, de part et d’autre, un retard certain dans le processus de transition numérique en cours, tandis que les choses ont bougé et bougent autour de nous. Déjà, avec la pandémie du Coronavirus, le télé travail a été une option d’adaptation des entreprises. Nous sommes en droit de nous demander ce que sera notre apport à la créativité et à l’innovation technologique universelle », déclare M. Diawara.

Dans l’esprit de partage des savoir-faire entre membres de la communauté Open Academy, General Computech investit ses différentes expertises internes : IT, Datas et Intelligence artificielle, pour renforcer et valoriser l’impact terrain du programme sur les filières économiques.

Concernant, par exemple, l’économie de la donnée, M. Didier Bichard, expert de l’Intelligence Artificielle, souligne que « réussir l’industrialisation de projets Machine Learning et de services d’Intelligence artificielle passe autant par l’adéquation des profils formés que par la compréhension fine des relations d’influence qu’entretiendront ces nouveaux métiers avec les autres métiers de l’entreprise. Il faut donc savoir judicieusement ajuster ces interactions dans le cadre des parcours de formation pour garantir le bon alignement de ces nouveaux rôles sur les cycles de développement et d’industrialisation continus propres aux frameworks d’intelligence artificielle ».

Le lien vers le site OPEN ACADEMY NUMERIQUE www.openacademynumerique.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here