Le Congo dématérialise ses opérations douanières

0
491

(Cio Mag) – Comment implanter l’e-douane dans l’administration douanière Congolaise ? Telle est la réflexion menée par la direction des systèmes d’information du ministère des finances et du budget, à l’occasion de la journée internationale des douanes. Cette même administration a présenté son nouveau produit numérique e-douane, produit essentiel pour lutter efficacement contre la fraude frontalière, avec la création de l’outil « les frontières smart » pour mieux contrôler les frontières.

Cette réflexion a abouti à la numérisation des douanes congolaises à travers le projet e-douane. Il consiste à effectuer toutes les opérations administratives et financières sur internet ; projet cher au ministre des finances et du budget qui s’attèle à sa matérialisation.  Une fois en exécution, l’e-douane simplifiera l’obtention des documents administratifs douaniers à un temps record et va sécuriser les recettes.

Le portail e-douane permettra aux opérateurs d’effectuer des opérations électroniques pour les déclarations en douane.  La gestion de la délivrance des autorisations d’échanges se fera via une application. La grande innovation, est que l’e-douane donne la possibilité aux opérateurs d’agirent à partir de leurs smartphones.

Dans le but de lutter contre la fraude, la modernisation du système d’information de la douane congolaise s’impose à l’ère du numérique. Le projet e-douane et les frontières smart, deux outils numériques nécessaires à la facilitation de toutes les formalités commerciales et financières en ligne. Ce projet s’articule en quatre éléments essentiels : le web suite, outils performant de renforcement de performance du système informatique  douanier,  programme qui prévoit la construction  d’un centre de renforcement des capacités des douaniers en gestion des risques ; l’e-douane , portail d’interface entre la douane et ces partenaires, nécessaires aux opérations liées au près et poste dédouanement  (www.douane.gov.cg ). Ce portail permettra aussi aux opérateurs économiques de simuler le calcul des droits et taxes, et aussi de connaitre le processus de la déclaration préalable à l’importation, le tarif douanier, le taux d’échange, la codification, les marchandises prohibées à l’importation, les marchandises soumises à licence et l’étude de procédure.

Le portail e-douane considéré comme un guide pour accéder aux informations dispose également d’un accès réservé aux opérateurs de douane agrées qui peuvent consulter à titre privé le manifeste, le connaissement et le titre de transport.

Le portail e-douane et l’e-manifeste, permettent de mettre à disposition des usagers des différentes applications susceptibles de résoudre des problèmes liés à l’import-export

Le Directeur Général des douanes, Guénolé MBONGO KOUMOU  a indiqué que, le devoir de la douane est de mobiliser les recettes en rendant plus fluide la circulation des biens et des personnes aux frontières ; d’où la nécessité de maitriser les principes directeurs des frontières (sécuriser, maitriser, automatiser, gestion des risques et technologie.)

Pross Ferdy, Congo-Brazzaville

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here