Le Sénégal désigné vice-président du Conseil Africain des Régulateurs

0
166
Abdou Karim Sall, directeur général de l'ARTP (Sénégal).

(CIO MAG) – Le Conseil Africain des Régulateurs est né. L’organe qui se veut consultatif a été porté sur les fonds baptismaux hier mardi à Kigali, au Rwanda et c’est le Sénégal qui occupe le poste de vice-président juste après le Gabon qui se voit confié les reines. Lors de cette rencontre à l’initiative de « Smart Africa » et à laquelle ont pris part plusieurs grands noms du secteur à l’échelle continentale, le Sénégal a été notamment représenté par le directeur général des Postes et Télécommunications (ARTP),  Abdou Karim Sall et le président du Fonds de développement du service universel des télécommunications (FDSUT), Aly Koto Ndiaye. Le bureau du conseil nouvellement mis en place a pour mission d’étudier « tous les voies et moyens techniques, technologies et même juridiques pour mieux faire avancer au niveau africain notamment les projets communs d’envergure tels que le Free Roaming », rapporte un communiqué de l’Artp.

Smart Africa dirigé par l’ancien patron de l’Union Internationale des Télécommunications, Hamadoun Touré, est une structure créée par les Chefs d’Etat africain, au nombre desquels, il y a le président de la république du Sénégal, Macky Sall. « Transformer l’Afrique en un marché unique numérique  » est l’esprit insufflé à cette organisation appelée à gérer la révolution numérique dans le domaine des télécoms en particulier.

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE