Le Sénégal prend la présidence de l’ARTAO pour deux ans

0
993
A gauche, Abdou Karim Sall, Dg de l'ARTP du Sénégal.

(CIO Mag) – Le Sénégal va prendre de nouveau les commandes de l’Assemblée générale des régulateurs télécoms de l’Afrique de l’Ouest pour deux années. Ce sera en clôture de la 15e assemblée générale des autorités en charge du secteur vendredi à Dakar. La rencontre qui a ouvert ce matin a vu la participation de plusieurs régulateurs de la sous-région ouest-africaine. L’occasion pour Abdou Karim Sall, directeur général de l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (ARTP) du Sénégal de se réjouir de cette nouvelle opportunité offorte à son pays pour faire avancer la cause des télécommunications.

Il faut élargir le projet

Et au nombre des priorités, l’élargissement du projet Free Roaming en Afrique de l’Oouest. A l’en croire, « des discussions sont en cours avec le régulateur gambien et son homologue de la Mauritanie ». « D’ailleurs, dans les jours à venir, je ferai un déplacement en Gambie pour rencontrer l’autorité de régulation », annonce le patron de l’ARTP qui dit noter « un flux important de personnes qui traversent de part et d’autre la frontière ». Donc, selon lui, « il est important que nous ayons le Free Roaming avec nos voisins de la Mauritanie, de la Gambie, du Cap Vert, du Libéria, la Sierra Léone, du Nigéria et du Niger qui n’ont pas encore signé ».

Et quoi de plus opportun que la rencontre de l’ARTAO pour continuer le plaidoyer

Et pour le directeur général de l’ARTP, la 15e assemblée générale des régulateurs de l’Afrique de l’Ouest est l’occasion idéale pour poursuivre les discussions avec tous les pays non encore signataires dans le dessein d’élargir le projet pour un plus gros impact. « Certains d’entre eux sont là. On a noté la présence de l’autorité de régulation du Cap Vert, de la Sierra Léone et du Libéria qui sont toutes ici et nous allons mettre à profit ces assises pour créer les conditions d’échanges pour les faire adhérer au projet, ce cercle qui est en train de s’agrandir en Afrique de l’Ouest ».

A la clé, un One Area Network

Ce qui est attendu au bout du compte, c’est un « One Area Network« , explique encore Monsieur Sall en marge de l’ouverture officielle de la 15e assemblée générale des régulateurs télécoms ouest-africains. « Après avoir réglé les questions de circulation des personnes et des biens, à travers la CEDEAO, il faut s’attaquer maintenant à la libre circulation des données et des signaux dans notre sous-région » tout en assurant que le mandat du Sénégal va prendre en charge ces aspects, notamment, la cybersécurité, l’identification des abonnés, une « problématique sécuritaire » à côté du Free Roaming tout aussi important aux yeux de l’ARTP, coordinatrice du projet.

Elimane, Dakar

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here