Les entreprises camerounaises à la traîne dans les TIC (INS)

0
763

(CIO Mag) – D’après une récente étude de l’Institut national de la Statistique, les Technologies de l’information et de la communication (TIC), moyen de travail moderne et révolutionnaire, restent sous-exploitées par les entreprises camerounaises. Pourtant, les TIC s’avèrent indispensables à toute entreprise « au regard des avancées qui s’opèrent dans le domaine électronique ». En plus de révolutionner et de faciliter le travail, ces outils permettent à certaines entreprises d’augmenter leurs chiffres d’affaires ». C’est le cas des firmes opérant dans le commerce en ligne.

C’est ce qui ressort d’une récente enquête de l’Institut national de la statistique (INS). « Presque toutes les entreprises de l’échantillon (96,8%) déclarent utiliser au moins un ordinateur dans l’exercice de leur activité. Cependant, moins de la moitié du personnel (45,5%) utilise un ordinateur pour usage professionnel », peut-on lire dans le rapport.

Il révèle également que cette proportion varie en fonction du sous-secteur d’activité. « Elle est plus élevée dans certains sous-secteurs notamment, les banques et assurances (88,9%), la branche « information et communication » (79 ,8%) et faible dans l’industrie du bois (17,13%) ainsi que dans les industries chimiques (28,76%), précise l’enquête.

S’agissant de la possession de la connexion internet, l’enquête montre que plus de neuf entreprises sur dix, soit 92,3%, disposent d’une connexion internet (filaire ou sans fil). Quant au site web, huit entreprises sur dix (70,5%) en possèdent un. Avec un taux estimé à 80,5%, le secteur tertiaire se présente comme celui dans lequel les entreprises possèdent le plus de sites web.

Selon le rapport, ces sites sont utilisés pour promouvoir les biens ou services mis sur le marché et les listes de prix (48,8%) ; faire connaître les liens permettant d’accéder aux pages de l’entreprise dans les médias sociaux (27,8%) ; et passer commande ou réserver en ligne (24,2%). Ceci pourrait s’expliquer par le fait que « prés d’un tiers des entreprises (30,7%) déclarent avoir un profil d’utilisateur, un compte ou une licence d’utilisateur sur un réseau social ; 10,1% disposent d’un blog ou un micro blog ; 9,7% disposent des sites web de partage de contenu multimédia et 8,5% ont un profil utilisateur sur wiki ».

Par ailleurs, moins d’une entreprise sur cinq (16,5%) déclare avoir passé en 2016 des commandes de biens ou de services via un site web. En outre, le chiffre d’affaires hors taxes générés par des commandes reçues via un site web ou une application représente 14,4% du chiffre d’affaires global. Une courbe qui pourrait bien être renversée si ces firmes employaient davantage de social media manager.

Jean-Claude NOUBISSIE – Cameroun

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here