L’héritier de Samsung arrêté en Corée du Sud

  • 18 février 2017
  • 0
  • 23 Vues

(CIO Mag) – C’est un nouveau coup dur pour Samsung après le scandale de ses batteries qui s’enflammaient. L’héritier de la société sud-coréenne a été mis aux arrêts ce vendredi. Lee-Jae-Yong est poursuivi dans une affaire de corruption et de trafic d’influence qui a mené à la destitution de la présidente du pays, Park Geun-Hye. L’annonce a été faite par la justice sud-coréenne. Et pourtant, comme le rappelle le site du Figaro, les autorités judiciaires avaient refusé dernièrement de délivrer un mandat d’arrêt contre celui qui a repris les rênes de l’empire suite au décès par crise cardiaque de son père en 2014, estimant que les preuves n’étaient pas assez solides. Lee-Jae-Yong est incarcéré dans un centre réservé à la détention provisoire après une comparution jeudi dernier devant le tribunal de Séoul où les juges ont examiné la demande d’arrestation le concernant.

Vice-président de Samsung Electronics mais également fils du président du groupe, l’hériter de 48 ans est accusé selon nos confrères français d’avoir versé 40 millions de dollars de pots de vin à la confidente de l’ombre de la présidente sud-coréenne démissionnaire. Et ce, en échange de faveurs politiques. L’enquête avait été enclenchée depuis plusieurs mois. Elle n’honore pas du tout les responsables de Samsung déjà éprouvés par l’affaire du rappel des batteries de la société. Le Galaxy Note 7 avait été même retiré des ventes.

Ousmane GUEYE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *