Sénégal : la facture téléphonique de l’Etat connait une baisse de 10 milliards CFA

0
905
Au centre, Cheick Bakhoum, Dg ADIE Sénégal

(CIO MAG) – Les charges téléphoniques de l’Etat du Sénégal ont énormément diminué. L’annonce est du directeur général de l’Agence de l’informatique de l’Etat ( Adie ). Cheikh  Bakhoum annonce dans une interview accordée au quotidien sénégalais L’Observateur que de 2015 à 2016, la facture a connu une baisse de 10 milliards de francs CFA. Monsieur Bakhoum rappelle qu’une convention a été signée entre la société nationale de téléphonie, la Sonatel et l’agence qu’il dirige. Il précise également, toujours dans cette optique, que l’Adie a mis en place une système de téléphonie fixe et mobile, « rentable et moderne », utilisée selon lui par l’administration.

Invité à dresser un bilan de sa gestion depuis septembre 2014, date à laquelle l’ancien conseiller technique à la Présidence en charge des questions informatiques a été porté à la tête de l’Agence de l’informatique de l’Etat, Cheikh Bakhoum rappelle la mise en place sous son magistère, de la Direction de la sécurité des systèmes d’information de l’Etat pour répondre aux défis de la cybercriminalité, la Télédemande d’autorisation de construire ( Teledac ) qui « a favorisé la mise à niveau en termes de connectivité, d’équipement et de formation des 52 communes et des 10 sous-préfectures de la région de Dakar ». la mise en place d’une infrastructure nationale de télécommunication de « dernière génération » avec « le plus grand réseau de fibre optique au Sénégal, avec plus de 4500 kilomètres déployés dans les quatre coins du Sénégal ». A lire Cheikh Bakhoum, toutes ces réalisations ont contribué à désenclaver numériquement le pays.

Ousmane Gueye, Dakar

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here