L’industrie de la musique africaine à l’honneur au MIDEM

1
4016
Yemi Alade et Black Coffee sont les deux artistes têtes d'affiche du premier Midem African Forum.

(CIO Mag) – L’Afrique et son extraordinaire potentiel musical sont à l’honneur au Midem 2018, rendez-vous incontournable de la communauté internationale des professionnels de l’industrie de la musique. Le Midem African Forum se déroulera sur trois jours (5-8 juin) en partenariat avec la SACEM, la société de gestion des droits d’auteurs, et TRACE, le premier réseau panafricain musical.

Cette année, le Marché international du disque et de l’édition musicale proposera une série de conférences, des rencontres de haut niveau et des ateliers sur les principaux défis auxquels l’industrie africaine de la musique est aujourd’hui confrontée, ainsi que des solutions pour améliorer le processus de structuration de l’ensemble de ses marchés.

Yemi Alade, mégastar nigériane dont le single Johnny a totalisé plus de 88 millions de vues sur YouTube, détenant ainsi le record de la vidéo musicale en provenance du Nigeria la plus téléchargée, et Black Coffee, artiste sud-africain, fondateur de Gongbox, service de streaming dédié aux artistes de l’ensemble du continent, sont les deux têtes d’affiche du Midem African Forum.

Yemi Alade partagera avec les participants du Midem son point de vue sur ce qui est aujourd’hui demandé à un artiste africain pour qu’il réussisse une carrière à l’international, et comment sa propre expérience et ses multiples succès dans des domaines très différents ont su créer un précédent pour les artistes du monde entier.

Black Coffee, donnera un keynote consacré à la nouvelle scène musicale africaine, au cours duquel il partagera son expérience en tant qu’artiste-entrepreneur, producteur de musiques électroniques, ayant récemment lancé à Johannesbourg sa propre maison de disques, Soulistic Music.

D’autres tables rondes et discussions seront organisées au cours du Midem African Forum sur des sujets tels que l’indépendance et le développement artistiques en Afrique, et la connectique, l’accès et la distribution dans le domaine de la musique. A ces conférences s’ajoutera la présentation d’une étude de cas autour d’Africa Express la plateforme qui a su trouver sa place grâce à un modèle inédit rapprochant artistes africains et artistes européens.

En mettant le projecteur sur la musique africaine, le Midem veut apporter son soutien à ce marché qui dispose d’un incroyable potentiel à l’international. « La musique africaine est aujourd’hui l’une des plus influentes au monde, même si elle ne représente que 2% du marché mondial de la musique. Notre tournée africaine à Johannesbourg, Lagos, Abidjan et Brazzaville (en avril 2017, Ndlr) nous a donné un rapide aperçu de ce qui se passe actuellement sur ces marchés. L’Afrique est un véritable volcan artistique », déclare Alexandre Deniot, Directeur du Midem.

Jean-Noël Tronc, Directeur général de la SACEM, ajoute que le Midem African Forum est « une merveilleuse occasion de promouvoir les artistes africains et de discuter ouvertement des problèmes et des défis auxquels la création africaine est actuellement confrontée ».

« La mission de TRACE est de nourrir, chérir et célébrer la musique afro-urbaine et sa culture à travers la planète. Avec le focus qu’elle décide de consacrer cette année à l’Afrique, la prochaine édition du Midem en est ainsi la plateforme idéale » , affirme Olivier Laouchez, Directeur général de TRACE.

Anselme AKEKO
Source : Communiqué

1 commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here