Logiciels : quels pays africains comptent le plus de développeurs ?

(Cio Mag) – D’après le rapport de Google “Africa Developer Ecosystem 2021” basé sur une enquête réalisée à travers 16 pays africains classés en fonction de leur trajectoire de croissance (mature, avancé, intermédiaire, émergent et naissant), l’Afrique du Sud, l’Egypte, le Nigeria, le Kenya et le Maroc sont les champions dans la formation de développeurs de logiciels sur le continent. Avec un nombre de professionnels compris entre 121 000 et 50 000, ces Etats composent le top cinq des pays africains en 2021. Ils sont suivis de l’Algérie, la Tunisie, le Cameroun, l’Éthiopie et le Ghana qui comptent entre 29 000 et 18 000 développeurs. Ensemble, ces pays constituent les 10 marchés africains les plus prolifiques dans ce domaine.

Nombre de développeurs professionnels africains par pays. Source : Africa Developer Ecosystem 2021

Au total, l’Afrique compte 716 000 développeurs de logiciels. Selon les enquêteurs de Google, quatre facteurs influencent la trajectoire de croissance du nombre de développeurs. Ce sont : le paysage macro-économique, la volonté gouvernementale, l’écosystème technologique et les organisations d’appui tels que les incubateurs.

Lire aussi » 100 millions de dollars pour dénicher des talents de développeur de logiciels

Africa Developer Ecosystem 2021 de Google révèle par ailleurs que la majorité des développeurs de logiciels africains sont des hommes (85%). Enfin, ce rapport donne un aperçu de la contribution des grandes entreprises technologiques à travers leurs programmes de formation de développeurs sur le continent. Il s’agit de :

Google : 44%
Microsoft : 29%
Cisco : 27%
Facebook : 25%
Autres : 18%
Amazon : 13%
IBM : 11%
SAP : 6%
N’ont participé à aucun programme : 14%

Anselme AKEKO

Responsable éditorial Cio Mag Online
Correspondant en Côte d'Ivoire
Journaliste économie numérique
2e Prix du Meilleur Journaliste Fintech
Afrique francophone 2022
AMA Academy Awards.
En savoir plus

View All Posts