L’Université de Lomé va abriter un laboratoire de télédétection appliquée et de géoinformatique

Avec l’appui du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), l’Université de Lomé se dotera d’un laboratoire de télédétection appliquée et de géoinformatique. Ce sera une étape déterminante dans les activités relatives aux Systèmes d’informations géographiques que l’Université de Lomé compte lancer.

(Cio mag) – Dans le processus de digitalisation du Togo, l’Université de Lomé se positionne  comme un pôle d’excellence et de recherche technologique. Elle envisage lancer des activités dans le domaine des Systèmes d’informations géographiques (SIG). Ces activités permettront d’accompagner les pouvoirs publics dans les prises de décision en matière de planification et de gestion de l’environnement.

Le laboratoire de télédétection appliquée et de géoinformatique (LTAG) va jouer un rôle central dans ces activités. La première pierre de l’édifice devant accueillir ce laboratoire a été conjointement posé par les responsables de l’Université, ceux de l’enseignement supérieur et le PNUD. Une fois mis en place, le laboratoire fera du département de la Géographie un acteur clé dans la réalisation du Plan national de développement du pays qui mise sur les nouvelles technologies. Ceci, en produisant des bases de données facilement visualisables.

Ces informations seront adressées à un public varié. De quoi en garantir des usages multiformes au profit des différents projets de développement. Ainsi, le LTAG donnera les moyens à l’Université de Lomé pour jouer un rôle de premier plan dans la réalisation de ces projets, à travers la qualité de la recherche et des solutions proposées.

Renforcer la recherche universitaire

Une vue de la maquette du laboratoire. Image: Aliou M. DIA, PNUD-Togo

L’autre enjeu de l’installation prochaine du laboratoire de télédétection appliquée et de géoinformatique (LTAG), c’est la stimulation de la recherche universitaire. En pleine mutation depuis quelques années, l’Université de Lomé se rapproche de plus en plus des communautés par la recherche. Elle contribue ainsi à répondre aux besoins réels des populations. C’est dans cette logique qu’elle a participé à la production des masques, des visières et autres équipements de protection à grande échelle au temps fort de la crise Covid. Le tout, sur fond de l’usage des nouvelles technologies.

« Une société  dans laquelle la modernité n’est pas prise en charge, est un espace sans vie. L’implantation du Laboratoire de télédétection appliquée et de géoinformatique (LTAG) sur le campus de Lomé, est en phase avec la feuille de route du gouvernement visant  la modernisation du Togo par la digitalisation », a déclaré Professeur Komla Dodzi Kokoroko, président de l’Université de Lomé. Et pour le ministre de l’enseignement supérieur, le Professeur Ihou Wateba, c’est le moment pour les enseignants chercheurs et les étudiants de « rêver pour le bien et le développement du Togo », à travers leurs recherches. Un rêve que le PNUD s’est dit prêt à accompagner en dotant l’Université de Lomé d’outils nécessaires à la qualité de la formation et de la recherche.

Souleyman Tobias, Lomé

Tobias carlos

Souleyman Tobias

Journaliste multimédia. L’Opendata, la transformation digitale et la cybersécurité retiennent particulièrement mon attention.

View All Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *