Un deuxième incubateur public ouvert au Togo

Un espace de coworking à Nunya lab Dapaong

Un deuxième incubateur, Nunya Lab a été ouvert le 21 mai à Dapaong dans le nord du Togo. Il accompagnera le développement des startups de cette région du pays. Le centre d’innovation va coopérer avec des incubateurs privés pour une synergie d’action.

(Cio mag) – Après Nunya Lab Lomé, le Togo s’est doté d’un deuxième incubateur, Nunya Lab Dapaong installé à plus de 600km de la capitale. baptisé « Banm* Lab », cet incubateur a vocation à susciter des innovations dans le secteur de l’agriculture, l’élevage, l’agropastoral, l’environnement et l’écologie, le transport et les services.

C’est un projet du Fonds d’Appui aux initiatives économiques des jeunes (FAIEJ) soutenu par le Programme des Nations Unies pour le Développement, PNUD. Le Lab de Dapaong devra booster les initiatives numériques, mais également créer des opportunités économiques valorisant cette région du pays. Une vision pour créer de la richesse, des emplois et donc des revenus décents, en lien avec les objectifs de développement visant la réduction de la pauvreté.

L’implantation de cet incubateur dans la région la plus au nord du pays traduit l’engagement de la vulgarisation des nouvelles technologies partout au Togo. Elle épouse ainsi la vision du pays à s’ériger en hub technologique.

Comme à Nunya Lab Lomé, celui de Dapaong ambitionne de détecter les talents pouvant contribuer à répondre aux besoins des populations à travers des solutions viables. Ainsi, une plateforme est prévue pour la visibilité des produits agricoles produits dans la région et qui ont besoin d’être exportés.

Formation, encadrement, recherche de financement, l’encadrement à Nunya Lab Dapaong est complet. L’incubateur concentrera ses actions autour des besoins directs de la région pour un développement endogène.

En 2019, le ministère du développement à la base, de la jeunesse et de l’emploi des jeunes a installé le premier Nunya Lab Lomé, à travers le FAIEJ. L’ambition est de doter chaque région du pays d’un incubateur Nunyalab.

Souleyman Tobias, Lomé


* Banm signifie « le savoir » en langue Moba, une langue locale dans la région de Dapaong au Togo.

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE