Mali : Orange renouvelle sa licence avec extension à la 4G

(CIO Mag) – Le numéro 1 de la téléphonie mobile au Mali, Orange renouvelle sa licence d’exploitation qui venait à terme le 31 juillet prochain. Le nouvel accord signé avec le gouvernement malien, à hauteur de 100 milliard Francs CFA permet à Orange-Mali l’exploitation des réseaux 2G, 3G mais surtout celle de la 4è génération 4G.

Orange-Mali confirme ainsi sa position de leader dans le secteur de la téléphonie mobile au Mali. La nouvelle licence renouvelée à 100 milliards FCFA va booster les caisses de l’Etat malien. Mais au-delà, c’est un véritable chantier de transformation numérique et digitale qui s’ouvre au pays grâce au groupe français Orange.

Au Mali, la presse s’emballe et se félicite de l’enveloppe décrochée par le ministre de l’économie numérique et de la communication, Arouna Modibo Touré et son homologue de l’économie et des finances, Dr. Boubou Cissé. Mais ce qui doit retenir l’attention du consommateur malien, ce sont certaines nouvelles closes de l’accord de renouvellement de la licence à Orange-Mali.

Orange-Mali a ainsi le devoir d’étendre sa couverture à 3000km d’axes routiers, de fournir un service de qualité. Le gouvernement malien exige de l’opérateur, une meilleure performance, avec des mesures prenant en compte des dimensions environnementales. Aussi, les consommateurs attendent-ils disposer d’une connexion internet haut débit avec une meilleure qualité/prix de la sous-région.

La licence renouvelée à Orange est valable pour 15 ans. Mais elle est loin d’être une carte blanche. Selon les termes de l’accord rapporté par la Presse malienne, le cahier de charge annexé à l’accord interdit, par exemple, l’organisation des jeux de hasard, l’implantation de centre d’écoute ou encore l’exportation des services sur d’autres sites (à l’étranger) sans l’accord de l’Etat malien.

Orange-Mali se contentera d’exploiter donc les services de téléphonies fixes ; les services cellulaires GSM-technologies de la 2ème, 3ème et étendue à la 4ème génération ; les services de transmissions des données ou d’images et les services de télécommunications internationales. Pour le Mali, c’est un accord dit ‘’amélioré’’ avec Orange-Mali. Il a été autorisé le 19 juillet 2017 en Conseil des Ministres.

Souleyman Tobias

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *