Mémorandum sur l’interconnexion des réseaux de télécommunications signé entre le Gabon et le Cameroun

0
3341
Photo: MINPOSTEL du cameroun

(Cio Mag) – Rigobert Ikambouayat Ndeka, ministre gabonais de la communication et de l’économie numérique et Minette Libom Li Likeng, la ministre camerounaise en charge des postes et télécommunication ont signé un mémorandum d’entente sur les préalables de l’interconnexion des réseaux de transmission numérique entre leurs pays respectifs, récemment à Libreville, la capitale du Gabon.

« Ce mémorandum d’entente est le signe de l’engagement entre le Cameroun et le Gabon sur les modalités préalables de l’interconnexion numérique. Une avancée considérable dans le processus d’intégration numérique sous régionale, » a déclaré la ministre camerounaise à l’issue de cette signature jeudi dernier.

Cette signature entre dans le cadre du développement de l’économie numérique sous régionale inscrite au projet Central Africain Backbone (CAB). Elle approuve les contours juridiques initiant la mise en place des réseaux de télécommunication à haut débit entre les capitales des deux pays.

Cette entente inclue aussi la mise end place d’un comité d’ouvrage et de suivi des travaux. Lesquels seront une aubaine pour les populations des deux pays en terme de réduction des coûts de connectivité.

Pour Minette Libom, « l’intégration numérique sous régionale ne peut être effective que si elle est soutenue par des politiques numériques d’inter connectivité harmonisées. Qui sont des réponses aux enjeux économiques et sociétaux qui se posent en terme d’évolution technologique et d’industrialisation ».

Elle a également encouragé la prise d’initiatives nationales et régionales pour « faire de l’Afrique un continent mieux connecté ».

« A ce titre la coopération sous-régionale est nécessaire pour la mutualisation des efforts de développement des infrastructures d’accès au numérique » a cité la ministre sur son compte twitter.

Ce moment a connu la présence des représentants de la Banque mondiale, la Banque Africaine de développement et celle de l’Union internationale des télécommunications.

Aurore Bonny

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here