Nigéria : inauguration du comité chargé du prochain plan national de large bande

(Cio Mag) -Isa Ibrahim Pantami, le ministre nigérian des communications et de l’économie numérique a inauguré hier à Abuja, au Nigéria, un comité de 26 membres pour conduire la stratégie visant à accélérer la pénétration du Haut Débit entre 2020 et 2035.

En 2016, le Nigeria visait 30% de pénétration de haut débit jusqu’en 2018, l’année d’expiration de sa précédente bande nationale. Un objectif qu’il a dépassé de 3,31% en mi 2019. L’objectif actuel sur lequel veillera le nouveau comité est d’atteindre 70% de large bande d’ici 2025

« Ce comité est très important et stratégique, c’est un comité national…son travail contribuera grandement à soutenir la politique et la stratégie nationale de l’économie numérique pour le gouvernement fédéral, » a déclaré le ministre Pantami reprit par les médias locaux.

La création de ce bureau intervient après l’expiration de la bande nationale existante entre 2013 et 2018. Ses membres comprennent des acteurs du secteur public et ceux du privé. Il est présidé par Funke Opeke, la PDG de Mainone et coprésidé par l’ancien commissaire exécutif de la Commission nigériane des communications (CCN), Bashir Gwandu.

A en croire le ministre nigérian, ils ont été désigné sous les critères de compétence, d’intégrité, de professionnalisme et tant d’autres.

« La constitution du comité était un effort pour galvaniser la croissance de l’économie numérique conformément à la politique et à la stratégie économiques numériques lancées par le président Muhammad Buhari au début du mois de novembre de cette année», a t-il déclaré.

Selon la presse nigériane, ces membres effectuent actuellement une retraite technique de cinq jours pour la version préliminaire du plan national à large bande pour 2020 à 2025. Les délibérations étant attendues.

Le groupe prendra en charge l’un des 8 importants piliers sur lesquels repose la stratégie numérique du Nigéria. Notamment : la réglementation du développement, la culture et les compétences numériques, une infrastructure solide, une infrastructure de services, le développement et la promotion des services numériques, une infrastructure souple et une société numérique.

Le comité inauguré s’appuiera sur le troisième pilier. Pratiquement pour accueillir le centre de données à large bande.

D’après Isa Pantami, repris par la presse locale, ce pilier est la clé car le succès des autres en dépendent. Et pour y parvenir il a souligné que toutes les mains doivent être jointes afin que les zones desservies autant que celles non desservies du pays puissent en profiter.

Rejoignant cette optique, la présidente du comité inauguré, trouve important d’augmenter la pénétration du haut débit dans les zones mal desservies.

Pour elle, l’accès à internet doit « être abordable et accessible à tout prix » .

Aurore Bonny                                                               

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *