Orange MEA inaugure son siège opérationnel à Casablanca

0
1443
Crédit photo : Stefano Berca.

(CIO Mag) – Le siège d’Orange Middle East and Africa a été inauguré officiellement ce mercredi 8 janvier, à Casablanca au Maroc, en présence de Stéphane Richard, Président-Directeur Général d’Orange, Alioune Ndiaye, Directeur Général d’Orange Middle East and Africa, l’ensemble du Comité exécutif du groupe et les officiels du pays.

Selon Stéphane Richard, l’installation des bureaux d’Orange MEA, en plein cœur de Casablanca, répond au besoin de rapprocher les centres de décisions du groupe, de ses marchés, de ses clients et de ses partenaires. Et pour cause ?
Les activités d’Orange en Afrique ont connu durant ces dernières années une croissance à la fois forte et soutenue. « Nous avons enregistré ces dernières années une croissance de 5 – 6 – 7 % par an. Pendant cette période, la croissance est beaucoup plus faible, voire parfois négative, sur le reste des autres pays où opère Orange. Ces marchés sont pourtant considérés comme étant beaucoup plus matures », a expliqué le patron du groupe.
Malgré ces performances sur ce continent porteur de croissance et d’innovations – dont la meilleure illustration est le service Orange Money utilisé par plusieurs dizaines de millions de personnes – l’opérateur français n’y disposait pas, jusque-là, de siège opérationnel nonobstant son ancrage continental. L’ouverture du siège d’Orange Middle East and Africa au Maroc vient pour combler ce vide.
« Parmi le top 4 des telcos présents sur le contient, nous étions le seul à ne pas disposer de siège en terre africaine malgré notre forte présence dans 18 pays. C’est une nouvelle étape que nous venons de franchir dans notre relation avec nos partenaires, avec nos clients et même vis-à-vis de nos collaborateurs. Il y a donc un message d’une portée symbolique forte que nous adressons à tous en nous implantant à Casablanca », explique Alioune Ndiaye.

MEA, un territoire de croissance du groupe Orange

Le Directeur Général d’Orange Middle East and Africa a déclaré que l’ambition : « C’est de continuer à être un territoire de croissance du groupe en accélérant sur notre métier classique qui est de fournir la connectivité à nos clients pour la voix, les données, mais aussi en accélérant le développement sur le multiservice ; avec des ambitions très fortes de croissance, de revenus de multiservice de manière à ce que nous ayons une croissance durable rentable et au bénéfice de toutes les parties prenantes : nos clients, les salariés, les partenaires, les Etats dans les pays où nous avons nos activités ».

A la pointe de la technologie, le nouveau siège d’Orange Middle East and Africa dispose de 900 m² sur deux étages. Environ 80 personnes vont s’y installer, regroupant les fonctions de pilotage des opérations officielles dans la zone MEA. C’est l’aboutissement d’une démarche engagée depuis quelques années. Cette étape franchie, Orange entend poursuivre son développement géographique sur l’Afrique considérée, à juste titre, par Stéphane Richard comme « l’endroit du monde où la révolution technologique est la plus spectaculaire en termes d’options pour la population » ; où les technologies et les réseaux du groupe peuvent en effet permettre d’accélérer le développement et trouver des solutions aux grands défis liés à la croissance démographique, à la jeunesse et à l’emploi.

« Il y a beaucoup de domaines où les opérateurs télécoms et Orange en particulier peuvent apporter des services innovants et très utiles pour les populations. Je pense à l’éducation, à la santé, à l’agriculture, à l’information, au business à travers de nombreux services, de nombreuses plateformes », a déclaré le PDG du groupe.
« L’Afrique, a-t-il conclu, c’est donc l’avenir d’Orange. Nous pensons avoir un potentiel de croissance dans ce continent énorme, appuyé sur notre marque, très puissante et très forte, sur nos investissements, sur, au fond, cette solidarité qui existe entre les différentes composantes du groupe. »

NB : Nous reviendrons plus en détails sur le sujet avec une interview de Alioune NDIAYE, Dg OMEA, dans le prochain numéro de Cio Mag.

Mohamadou DIALLO

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here