Sénégal : le MVNO Sirius Télécom menace de traduire Free en justice

1
3931

(CIO Mag) – Entre l’opérateur mobile virtuel appelé Sirius Telecom et son partenaire Free Sénégal, ce n’est plus visiblement le grand amour. En tous les cas, l’entente n’y est plus depuis que le premier accuse le second de faire du « dilatoire » pour retarder volontairement le lancement de ses activités commerciales. Pourtant, lors d’une conférence jeudi à Dakar, le président-directeur général du MVNO assure que « toutes les dispositions financières logistiques, commerciales et techniques » ont été prises « pour démarrer les activités en « juin 2020 », avant que des « reports répétés » ne viennent tout chambouler, en dépit d’un arbitrage de l’ARTP.

Un lourd préjudice estimé à pas moins de 2 milliards CFA

Ces lenteurs à l’allumage inquiètent d’autant plus l’opérateur mobile virtuel que celui-ci soutient avoir consenti à de lourds investissements dont la mise en oeuvre de 25 agences opérationnelles, l’achat de véhicules et du matériel roulant, des immobilisations financières, corporelles et incorporelles et des charges mensuelles récurrentes de plus de 150 millions de francs CFA, liste Mbackiou Faye, le PDG, en faisant face à la presse nationale, entouré de deux avocats qu’ils a commis, en l’occurence El Hadj Diouf et Baboucar Cissé (photo).

Une action en justice envisagée

Monsieur Faye, célèbre homme d’affaires très connu au Sénégal, menace de traduire en justice l’opérateur de téléphonie auquel il s’est adossé en tant que MVNO pour mener ses activités commerciales. En attendant, il dit beaucoup compter sur la détermination de l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes qui, à ses yeux, a été défiée par Free Sénégal, puisque sommé de débloquer la situation. A l’occasion de la conférence de presse, Mbackiou Faye a fait comprendre aux journalistes que son partenaire voudrait vendre plus cher que lui. Ce qui n’a pas de sens, pour un opérateur comme le sien qui doit acheter de la voix et des données auprès de Free pour les revendre.

Tout saut salir la réputation de l’ancien TIGO

Toutefois, pour Sirius Telecom et ses avocats, il ne s’agit nullement de s’en prendre à la réputation de leur partenaire. « Cette affaire est devenue pour Promobile Sénégal une affaire de principe et d’investissements et non de dénigrement ou de concurrence déloyale », rassure la direction, rappelant que « Promobile Sénégal a montré sa volonté de mettre en oeuvre, depuis le début des échanges entre les équipes de Free Sénégal et de Promobile Sénégal, un alignement stratégique avec son partenaire afin d’être concurrentiel sur le marché des télécommunications au Sénégal », explique le MVNO. Contactée, la direction de Free promet de réagir plus tard.

Elimane, Dakar

1 commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here