Pays les plus développés dans les TIC : l’Afrique au bas de l’échelle

Avec les TIC l'Afrique peut effectuer un bond considérable dans l'atteinte des Objectif du millénaire pour le développement (OMD).
Avec les TIC l’Afrique peut effectuer un bond considérable dans l’atteinte des Objectifs du millénaire pour le développement (OMD).

 

Le dernier classement de l’UIT place l’Afrique au bas de l’échelle des pays les plus développés dans les TIC. Pourtant, le continent a plus à gagner qu’à perdre, en s’engageant dans le numérique.

 

Le classement des pays selon l’indice de développement des TIC (IDI), publié le 24 novembre 2014 par l’Union internationale des télécommunications (UIT), révèle un large fossé entre les pays à revenu élevé et l’Afrique. Les analystes de l’UIT révèlent en effet que l’indice IDI moyen de l’Europe (7,14) est nettement supérieur à celui de la région suivante, à savoir la Communauté des Etats indépendants (CEI, 5,33). Celle-ci ne garde, à peine, qu’une longueur d’avance sur la région Amériques (4,86), qui elle-même distance la région Asie-Pacifique (4,47), les Etats arabes (4,55) et l’Afrique (2,31).

 

Pourquoi l’Afrique doit retrousser ses manches

Comme on peut le constater, l’écart est encore très grand entre l’Afrique (2,31) et l’Europe (7,14). Alors que «c’est justement dans les zones pauvres et rurales que les TIC peuvent avoir un impact particulièrement net», a déclaré le Burkinabè Brahima Sanou, Directeur du Bureau de développement des télécommunications de l’UIT, chargé d’établir le rapport. Selon l’UIT, ce classement a été établi à la suite d’une enquête menée auprès de 166 pays en fonction de leur niveau d’accès aux TIC, de leur utilisation des TIC et de leurs compétences dans ce domaine. Les résultats de l’enquête sont répertoriés et analysés dans le rapport de référence annuel de l’UIT, intitulé “Mesurer la société de l’information”.

 

Corrélation IDI/OMD

Selon Brahima Sanou, une nouvelle analyse présentée dans ce rapport montre que les Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD), qui doivent être atteints par les Etats au plus tard en juillet 2015, sont étroitement liés avec le développement des TIC d’autant que les indices de l’OMD sont en rapport avec les valeurs de l’indice IDI. Ce, dans les domaines de la réduction de la pauvreté et de l’amélioration de la santé. C’est donc à juste titre que le Directeur du Bureau de développement des télécommunications de l’UIT «soutient avec force que les TIC sont un facteur clé du développement socio‑économique.»

 

Le Danemark sur la plus haute marche du podium

Le Danemark arrive en tête des pays les plus développés dans les TIC. La République de Corée point juste derrière. Les 28 premières places suivantes sont toutes occupées par des pays européens, ainsi que par des pays à revenu élevé d’autres régions, comme l’Australie, le Bahreïn, le Canada, les Etats‑Unis, le Japon, Macao (Chine), la Nouvelle‑Zélande et Singapour.

 

Source : ITU

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *