Piratage informatique : l’ancienne ministre sénégalaise de la santé, Dr Safiétou Thiam, victime d’une tentative d’escroquerie

  • 28 mai 2017
  • 0
  • 553 Vues

L’affaire continue de susciter de débats à Dakar. Ce qui était considéré au début comme un simple fait divers a pris une nouvelle tournure. L’accès frauduleux à système -au numéro de téléphone de l’ex-ministre-, suivi de tentative d’escroquerie a atterri sur la table du juge. Le parquet  de Dakar a pris cette affaire au sérieux et a requis, vendredi, une peine de 3 ans ferme contre deux individus. Ils sont accusés d’avoir piraté la carte Sim du Dr. Safiétou Thiam avant de tenter d’escroquer une de ses cousines de la somme de 2,8 millions de francs CFA.

La plaignante est l’ancien ministre, le Docteur Safiétou Thiam, secrétaire exécutif du Conseil national de lutte contre le Sida (CNLS) dont la carte Sim Orange a été piratée. Pierre Babacar Coly avait résilié la puce, avant de la réactiver dans une boutique Orange sise aux Parcelles assainies. Lorsque la puce est redevenue fonctionnelle, il a envoyé un message, via WhatsApp  à Aminata Fall, une cousine de l’ex-ministre. Dans le message, Pierre qui se fait passé pour Dr. Thiam dit être à l’étranger et se trouvant dans une situation compliquée. Il indique dans le message qu’il a un besoin urgent d’argent d’un montant de 2,8 millions de francs CFA. Pour tromper la vigilance de la victime, il précise qu’il ne peut pas l’appeler, car il n’est pas en roaming.

Surprise par une telle sollicitation, Aminata Fall tente d’en savoir plus. Elle joint Dr. Thiam sur un autre numéro. Toutes les deux se rendent compte qu’elles ont affaire à un escroc. C’est ainsi qu’elles ont  porté plainte auprès de la Section recherches de la gendarmerie. Sur instruction des gendarmes, Mme Fall joue le jeu et un piège est tendu au jeune accusé. Ainsi, elle fait croire à Pierre qu’elle va lui enverrait l’argent. La stratégie menée par la section de recherche de la gendarmerie a porté ses fruits. L’enquête a abouti à l’arrestation du boulanger Ibrahima Diaw,  du commerçant Amadou Bitèye en plus du principal mis en cause Pierre Babacar Coly. Le trio est poursuivi pour association de malfaiteurs, accès frauduleux à un système informatique et tentative d’escroquerie.

Il ressort de l’enquête que, Bitèye a fourni la pièce d’identité établie sous le nom de Djibril Baldé qui devait permettre le retrait de l’argent réclamé. La dite pièce lui a été remise par B. Thiam, un mineur qui a été entendu comme témoin. Au cours de sa déposition, il a confirmé avoir mis en rapport Bitèye et Pierre, car celui-ci lui avait fait croire qu’il devait récupérer de l’argent et ne disposait pas de pièce. Quant à Diaw, il s’est retrouvé dans cette affaire, pour avoir  a accompagné Pierre au moment de la résiliation et de la récupération de la puce. D’ailleurs, c’est lui qui aurait effectué l’opération. Arrivés devant la boutique d’Orange, Pierre aurait reçu un coup de fil et lui aurait demandé de lui récupérer la puce. Le boulanger qui ne se doutait de rien a coopéré. Le verdict de cette affaire sera connu mardi prochain par le tribunal.

Joe Marone, Dakar