Pourquoi l’opérateur d’infrastructures, Helios Towers, s’installe au Sénégal

Le Sénégal a récemment signé avec Helios Towers, l’opérateur anglais d’infrastructures de télécommunications, une convention d’investissement d’une valeur de 200 millions de dollars. L’entreprise dont le Sénégal bénéficiera de l’expertise technique, va contribuer à l’amélioration de la couverture télécoms sur l’ensemble du territoire.

(CIO Mag) – S’il y a bien une chose que la pandémie de la Covid-19 a révélé, c’est l’importance du digital aussi bien pour les entreprises que pour les Etats pour pouvoir s’adapter à la crise et maintenir les économies à flot. Du coup, les besoins en e-services et en services télécoms de qualité se sont accrus, non seulement dans le monde, mais surtout en Afrique où tous les secteurs ne sont pas convenablement adressés. C’est à cela que le Sénégal s’est également trouvé confronté avec notamment, la pression des opérateurs télécoms réclamant l’extension du réseau. Toute chose qui nécessite la construction de nouvelles infrastructures, et surtout, la couverture des zones blanches pour éviter que se creuse davantage la fracture numérique.

En signant avec le Sénégal une convention d’investissement d’une valeur de 200 millions de dollars sur les cinq prochaines années, Helios Towers s’aligne sur la stratégie Sénégal Numérique 2025 « SN 2025 » dont l’ambition est de permettre à la population d’avoir « un accès ouvert et abordable aux réseaux et services numériques. » Opérateur de tours, le géant anglais a déjà acquis pour 160 millions d’euros, 1 200 tours télécoms en 2020 chez l’opérateur de téléphonie mobile Free Sénégal. Fort de sa décennie d’expériences sur le continent entre le Ghana, la Tanzanie et la République Démocratique du Congo, le Congo et l’Afrique du Sud, Helios Towers sera ainsi chargé de la gestion des infrastructures passives des opérateurs télécoms du Sénégal et devra également en construire de nouvelles.

« L’abordabilité des tarifs de télécommunications électroniques est une préoccupation affirmée du ministère des télécommunications […] Il est attendu et espéré de l’arrivée de Helios Towers Sénégal sur le marché en tant qu’opérateur d’infrastructures, un effet de levier sur lequel les opérateurs de téléphonie pourront profiter pour baisser davantage les tarifs », espère Yankhoba Diattara, ministre sénégalais de l’économie numérique et des télécommunications. A ces retombées, s’ajoute la création d’une trentaine d’emplois directs et de mille autres indirects. Comme quoi, le Sénégal continue inexorablement sa marche vers son ambition de devenir un hub numérique en Afrique de l’ouest.

Michaël Tchokpodo

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE