RD Congo : la hausse des tarifs d’appels expliquée par le ministère des Télécoms

0
1274

RD Congo Hausse tarif d'appel

 

(Cio Mag) – L’augmentation des tarifs d’appels téléphoniques a été expliquée, le week-end dernier, par le ministère des Postes, Télécommunications et Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication (PTNTIC), à travers un communiqué déposé dans plusieurs rédactions. Ledit communiqué attribue la fixation de ces nouveaux tarifs à un consensus intervenu le 19 décembre 2014 entre les entreprises opérant en RD Congo (Vodacom, Airtel, Tigo, Orange, Africell et Yozma), en vue de mettre un terme à la «guerre des prix» entre eux par l’adoption des prix-plancher.

Poursuivant, le communiqué fait observer que ce « deal » entre opérateurs télécoms a été entériné par l’Autorité de Régulation de la Poste et des Télécommunications (ARPTC), le 02 février 2015, et coulé en décision 001/ARPTC/CLG/2015. Deux semaines plus tard, soit le 16 février 2015, le cabinet du vice-premier ministre Thomas Luhaka, a tout simplement pris acte de la décision de l’ARPTC qui lui avait été communiquée le 03 février 2015, accompagnée d’un projet d’arrêté ministériel.

Ceci pour faire comprendre à la population que le ministère des PTNTIC n’est pas à l’origine de l’augmentation du tarif des appels téléphoniques, quand bien même la hausse serait négligeable. Qu’à cela ne tienne ! Une hausse sans grand impact sur le pouvoir d’achat peut susciter des grincements de dents. Et les sociétés de téléphonie mobile l’ont, semble-t-il, bien comprise. Aussi se sont-elles mises en campagne d’explication auprès de leurs abonnés.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here