RDC : échanges entre une délégation d’entreprises françaises et le ministre du numérique

« Les questions relatives à l’investissement et aux programmes sur l’évolution du numérique en cours d’exécution » en République Démocratique du Congo étaient au menu des échanges entre le ministre du numérique Désiré-Cashmir Eberande, Growth Supply et Tactis, en marge de la visite du Président français Emmanuel Macron, le jeudi 02 mars 2023.

(Cio Mag) – Une collaboration entre la RDC et les entreprises françaises Maxxum, Growth Supply et Tactis se profile à l’horizon. Les deux parties ont eu un tête-à-tête autour de l’évolution du secteur du numérique en République Démocratique du Congo. Au cours de ces échanges, la délégation française n’a pas caché son ouverture à accompagner l’État dans sa transformation numérique.

« Le but de notre présence, c’est de chercher des projets à financer et accompagner des projets à impact local dans la durée », a expliqué à la presse, Sandrine Gahimbare, Business manager de Growth Supply. Elle a insisté sur le fait que la RDC est « en attente des financements surtout en provenance des investisseurs privés pour accompagner » sa transformation numérique. Un besoin ressenti lors de leurs échanges avec le ministre du numérique. Elle a par ailleurs salué les efforts fournis par les autorités congolaises en termes d’accompagnement « du cadre institutionnel et surtout juridique pour sécuriser les investissements privés. Cela, pour nous, est un point très important pour pouvoir opérer en toute confiance », a-t-elle expliqué à la presse du ministère.  

Pour sa part, Bernard Binagwaho, directeur Afrique de Tactis, a précisé que sa visite est inscrite également dans le cadre du projet en cours avec le ministère des PTNTIC sur les infrastructures numériques. « Il est très intéressant de rencontrer le ministre et de comprendre les gros projets numériques lancés et voir comment ceux-ci peuvent impacter des besoins en termes d’infrastructures numériques », a-t-il dit.

Notons que les initiatives étatiques sont loin de satisfaire l’opinion suite à l’insuffisance des résultats sur l’ensemble du territoire national. Cette poursuite d’ouverture aux investisseurs privés pourrait apporter un plus dans la vision du gouvernement « de faire du numérique, un levier de croissance économique » pour la RDC.

Enock Bulonza

Journaliste spécialisé dans les TIC et la santé. Passionné par les technologies émergentes (IA, Programmation web et mobile et la blockchain, etc). En tant que correspondant de Cio-Mag dans la région des Grands Lacs africains, je suis chargé de couvrir les développements technologiques et de fournir des informations précises et pertinentes sur ces sujets.

View All Posts