RDC : moins de 50 % de Congolais possèdent un Smartphone (enquête)

« 49.9% des Congolais seulement possèdent un smartphone ». C’est ce que révèle l’enquête réalisée du 25 mars au 2 avril 2021 par l’institut de sondage Target. Cette enquête a été menée auprès d’un échantillon de 2000 personnes dans les 26 chefs-lieux de provinces de la République Démocratique du Congo (RDC).

(Cio mag)- Le résultat de l’enquête menée par l’institut de sondage Target révèle que « 49.9% des Congolais seulement possèdent un Smartphone contre 50.1% qui n’en ont pas. Chez les hommes, 54% possèdent des Smartphones alors que 46% d’entre eux n’en détiennent pas. Ce qui est l’inverse chez les femmes où 46% sont détentrices d’un Smartphone contre 56% qui en manquent ».

Cette étude quantitative sur la possession de Smartphone a été menée auprès de 2000 personnes dans les 26 chefs-lieux de provinces de la République Démocratique du Congo (RDC).

D’après les résultats, les « personnes âgées de 18 à 24 ans qui utilisent activement un Smartphone constituent 55% contre 45% de non-utilisateurs. Les utilisateurs chez les 25 à 34 ans sont plus nombreux, 59% contre 41% ».

Selon l’institut Target, « la tendance semble s’inverser pour les deux catégories d’âges. Pour la tranche d’âge comprise entre 35 et 49 ans, 48% détiennent un Smartphone, ce qui n’est pas le cas pour les 52% restants. Pour les 50 ans et plus, ceux qui détiennent un Smartphone constituent 34% contre 64% ».

S’agissant des marques des téléphones, cette étude laisse entendre que les téléphones de la firme chinoise Tecno sont très appréciés. « 35% des Congolais usagers de Smartphones utilisent un Smartphone Tecno. Itel, autre marque de la firme Tecno, occupe la deuxième position avec 25% comme modèle de Smartphone utilisé par les Congolais. 22% d’utilisateurs de Smartphones détiennent un Samsung. 5% utilisent des iPhones ex-aequo avec Huawei. 2% ont choisi la marque LG tout comme Sony. 1% chacun pour Nokia, Motorola, Alcatel et Wiko. Les autres marques non autrement identifiées sont utilisées par 6% des Congolais », lit-on dans la publication de Target.

Enock BULONZA

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE