Rdc : une initiative autour du Bitcoin pour soutenir les sinistrés du volcan Nyiragongo

Quatre jeunes ont mis en place l’initiative « Kivéclair » pour soutenir les habitants de Goma, dont certains ont été victimes de la récente éruption du volcan Nyiragongo. Cette initiative est portée par Chainglob, un média consacré aux Bitcoin, Blockhain et Cryptomonnaies.

(Cio Mag) – « Kivéclair » est une initiative pédagogique et de développement basée sur le Bitcoin dans la ville de Goma, dans l’Est de la Rdc. Elle vise à soutenir financièrement la population locale défavorisée, tout en facilitant son inclusion financière à son réseau Lightning. La mise en place de cette initiative part de l’éruption du volcan Nyiragongo à Goma  en mai 2021.

Pour faire face aux dégâts matériels causés par cette catastrophe, Gloire Wanzavalere, un bitcoiner francophone et ses amis avaient lancé la campagne « torche lightning » pour apporter une aide financière et logistique aux sinistrés. Cette assistance était accompagnée d’enseignements sur les avantages du Bitcoin. Cette première initiative a permis de collecter près de 3 millions de Satoshis (la plus petite unité du Bitcoin). Grâce à ce pactole, ces bitcoiners ont aidé et formé une douzaine de personnes dans cette ville. « Le plus frappant au cours de cette expérience a été de voir comment des personnes sans appétence au numérique ont été en mesure d’utiliser le Lightning Network, une technologie réputée complexe », se souvient Gloire Wanzavalere, un des initiateurs de Kivéclair.

Pour pérenniser les acquis, les quatre bitcoiners (Gloire Wanzavalere, Stewart Muhindo, Fénelon Lamsasiri et Evariste Selemani) ont décidé de passer à l’étape suivante : « Nous nous sommes assignés la mission de les accompagner pour supporter la souffrance, mais aussi dans une quête de vérité sur la façon dont les manipulations monétaires impactent négativement la prospérité des peuples », confie M. Wanzavalere.

Deux niveaux de Kivéclair

Prenant exemple sur Bitcoin Beach au El Salvador, Kivéclair souhaite venir en aide à la population locale défavorisée et faciliter son inclusion financière à l’aide du Bitcoin et de son réseau Lightning. Cette initiative est subdivisée en trois niveaux, entre autres : « Venir en aide à une cinquantaine de bénéficiaires et financer un espace kivéclair à Goma », précise Stewart Muhindo.

A lire : Rdc : une application de messagerie pour lutter contre la désinformation sur le volcan Nyiragongo

Le premier niveau de Kivéclair consiste à poursuivre le travail de soutien auprès de populations défavorisées de Goma. L’objectif est de pouvoir venir en aide à une cinquantaine de familles en satoshis et les former sur l’utilisation du Bitcoin. « Il sera donc question d’équiper chaque bénéficiaire d’un téléphone portable permettant l’installation d’un portefeuille Bitcoin. Il recevra ensuite deux fois par mois, pendant six mois, un don d’environ 25 dollars en satoshis. A l’occasion des versements, les bénéficiaires sont invités à participer à une petite formation sur le Bitcoin. Les communautés visées sont les sinistrés du volcan mais également d’autres populations marginalisées comme les pygmées », précise M. Muhindo.

Le deuxième niveau consiste à financer un espace pouvant abriter les installations de Kivéclair à Goma. « Cette étape permettra d’établir un lieu dédié à l’éducation et à la coordination de la communauté Bitcoin de la ville de Goma. L’encadrement sera professionnalisé et les collaborateurs de Chainglob pourront se consacrer à plein temps à la promotion de Bitcoin à Goma et en Afrique », ajoute notre source.

Actuellement, les initiateurs de Kivéclair poursuivent les séances de sensibilisation sur le Bitcoin. Après les deux niveaux susmentionnés, ils comptent réfléchir sur d’autres objectifs pour approfondir leur initiative en République Démocratique du Congo.

Enock Bulonza

ICT content producer. Cio-Mag correspondent in the Great lakes region Africa

View All Posts