Rwanda : la riposte contre le Covid-19 a recours à l’intelligence artificielle et la robotique

Photo : Apanews

Au Rwanda, la lutte contre la pandémie du Coronavirus fait bon ménage avec l’intelligence artificielle et la robotique. Cette stratégie mise sur l’utilisation des robots, des chiens renifleurs, des portes de désinfection automatique et l’intégration des drones dans la vaccination contre cette maladie qui ébranle le monde entier.

(CIO-Mag)- Depuis mars 2020, le Rwanda fait face à la pandémie du Coronavirus. Contrairement à d’autres pays d’Afrique, la riposte à travers le ministère de la Santé et le Centre des recherches biomédicales (RBC) a fait appel à l’intelligence artificielle et la robotique pour limiter la propagation du virus.

Des robots pour le suivi des patients

En mai 2020, alors que le pays comptait moins de 300 cas, le ministère de la Santé avait annoncé l’intégration des robots dans la riposte. Les cinq robots (Ngabo, Mwiza, Urumuri, Akazuba et Ikirezi) avaient pour mission de limiter les contacts entre les patients et le personnel soignant.

« Ces robots nous aideront à réduire le nombre de fois où les médecins ou l’infirmier entre en contact avec le malade. Ils vont améliorer la prestation », avait déclaré le ministre de la Santé, Daniel Ngamije. Ce recours aux robots a valu à ce pays les ovations de la communauté internationale.

Des portes de désinfection automatique

En août 2020, pendant que d’autres nations de la région étaient ébranlées par la montée spectaculaire de cas de cette maladie, Kigali a appuyé sur l’accélérateur par l’installation des portes de désinfection automatique devant les bureaux étatiques, les marchés et les hôpitaux. Equipées d’un distributeur automatique de gel hydro-alcoolique, d’un capteur de température sans contact, ces portes – fruit de l’intelligence artificielle – avaient la capacité de « déterminer la température corporelle des personnes qui les passent et contribueront au contrôle rapide des personnes et à la réduction de transmission du virus », a martelé Dr Sabin Nsanzimana, directeur général du RBC, la structure qui pilote les activités de la riposte contre la pandémie dans ce pays.

Des chiens renifleurs pour l’identification des cas

En effet, en novembre 2020 alors le pays faisait face à la pandémie, la riposte avait fait recours aux chiens renifleurs capables d’identifier les malades. Ces chiens dotés d’une capacité technologique de détection olfactive du Covid-19 avaient pour tâche, « d’accélérer les capacités de test, en particulier dans les lieux publics où les tests de masse seront nécessaires », avait-noté le Dr Sabin Nsanzimana, aux médias locaux. Dans la foulée, cette stratégie a aidé le Rwanda à mieux limiter la propagation du virus.

Vers l’utilisation des drones dans la vaccination

En février 2021, face au nouveau tournant dans la propagation de la pandémie du Coronavirus, la riposte a opté pour l’introduction du vaccin contre cette maladie. Avec l’aide de son partenaire Zipline, les autorités sanitaires de ce pays ont annoncé leur intention de recourir aux drones dans la vaccination. A en croire les sources proches de cette entreprise spécialisée dans la robotique, ces drones visent à faciliter l’accessibilité des zones enclavées pendant la campagne de vaccination. Après le lancement de cette campagne début mars, des sources sur place affirment que le processus d’intégration des drones reste toujours d’actualité.

Enock BULONZA, Kinshasa

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here