L’humain augmenté

SAS, le leader mondial de l’analytique et des solutions basées sur l’intelligence artificielle organise, du 23 au 25 novembre, le SAS CEMEA Virtual Event « Beyond Tomorrow ». Un événement virtuel dédié au futur environnement économique et commercial de l’ère post-pandémique.

(CIO Mag) – La pandémie a impacté les différents paradigmes managériaux et les processus de prise de décision. Elle a amené les décideurs du monde entier à opérer des mécanismes d’adaptation sûrs et performants, pour prévenir les risques et pour optimiser les modèles de gestion des crises. Dans une telle conjoncture, l’Intelligence artificielle (IA) apparait comme un enjeu crucial. Qu’il s’agisse des agences gouvernementales – dans leur gestion des affaires générales et des programmes de développement – ou des entreprises et des acteurs économiques majeurs, l’efficience de l’IA est au cœur des innovations technologiques et des systèmes d’informations.

C’est dans ce contexte que SAS CEMEA Virtual Event « Beyond Tomorrow » rassemble, du 23 au 25 novembre, les représentants des principales organisations et entreprises d’Europe, du Moyen-Orient et d’Afrique. Ils sont réunis pour répondre aux besoins des entreprises, de sorte qu’elles s’ajustent aux nouvelles conditions économiques et sociales, tant au plan local qu’à l’international.

La session d’ouverture de ce grand rendez-vous technologique a été l’occasion de présenter les différentes opportunités qu’offre la robotisation pour optimiser les processus et les systèmes d’information. Une réflexion a été engagée autour des controverses ayant trait à la technologie RFID. Cette dernière consiste en l’insertion, sous la peau, d’une minuscule puce capable de contenir divers types d’informations sur son porteur. Lorsqu’elle est scannée, la puce, de la taille d’un grain de riz, peut fournir des informations telles que le numéro d’identité de la personne, et renvoie à une base de données contenant des informations plus détaillées sur le porteur. Si la crainte suscitée par sa banalisation et sa diffusion à grande échelle provoque un vif débat éthique, l’engouement pour la technologie RFID ne cesse néanmoins de s’accroitre. Les possibilités qu’elle offre, pour améliorer le quotidien des humains, sont en effet spectaculaires.

Durant la session d’ouverture, Richard Van Hooijdonk, conférencier futuriste néerlandais, a fait part de son expérience personnelle de porteur d’implant. Cet enthousiaste partisan de la technologie a décrit le processus par lequel s’est effectuée cette opération douloureuse, et les différentes applications domestiques, qu’il a pu observer, via la puce intégrée dans la paume de sa main. A commencer par l’accès, dans les cas d’urgence, à son historique médical, lequel s’est considérablement simplifié. Tout comme la sécurisation des contrôles d’identité et l’automatisation des différents appareils connectés.

Richard Van Hooijdonk n’a pas manqué d’énumérer les nombreux risques potentiels de cyberattaques et d’atteinte à la vie privée et aux libertés individuelles. Ces risques sont au premier rang des inquiétudes des experts et des observateurs de cette technologie. Et son expansion requiert une régulation pour préserver la liberté de choix de ne pas la porter et pour garantir la sécurité des porteurs, ainsi que leurs vies privées. Ceci n’excluant pas pour autant de possibles innovations en la matière, pour faire face aux différents contextes imprévisibles.

Egalement à l’ordre du jour de ces trois journées de conférence, l’analyse de données avancée, l’IoT, le Cloud et bien d’autres technologies, en plus de l’Intelligence artificielle. Cet évènement virtuel nous propulse dans le futur. A fortiori dans un contexte de crise, où les Data Sciences, qui sont au cœur de la disruption technologique, s’accélèrent naturellement. Il est prévu d’inclure, au programme, les discours visionnaires, des discussions sur les tendances commerciales et technologiques, ainsi que des sessions dédiées aux professionnels de Data Science. Des panels sont également axés sur des industries clés et intersectorielles. A noter également des Workshops de direction, des sessions universitaires et éducatives, des jeux et des stands de démonstration.

Des conférenciers sont invités à présenter des cas commerciaux réels sur la façon dont SAS peut aider à transformer une phénoménale quantité de données en informations utiles. Le leader mondial de l’analytique et des solutions d’IA révèle les stratégies déployées pour progresser avec chacune de ces technologies.

Zakaria Gallouc, pour CIO Mag

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here