Security Day 2017 : une simulation de cyberattaque prévue

  • 23 avril 2017
  • 0
  • 36 Vues

(CIO Mag) – Les organisateurs en sont aux derniers réglages pour l’édition 2017 des Security Days, les journées consacrées à la cybersécurité à Dakar. A en croire le PDG de Kubuk Consulting, le cabinet initiateur de l’événement, tout devrait être finalisé dans les prochaines heures. Sidi Mactar Aidara (photo) révèle que l’une des grandes innovations de cette année sera la simulation d’une cyberattaque pour « permettre à l’ensemble des décideurs, forces de défense et de sécurité et chefs d’entreprise notamment qui gèrent des systèmes d’information vraiment stratégiques de pouvoir bénéficier durant les deux jours une formation sur comment faire face à ce genre d’attaque venant de l’extérieur ».  Et pour ce faire, les organisateurs ont travaillé avec la société Blue Cyforce qui a “pu développer un environnement unique au monde qui permet de simuler n’importe quel système d’information d’entreprise et de montrer en cas de problème quel est l’impact”. D’après Monsieur Aidara, parfois on ne mesure pas à quel point on peut porter gravement atteinte aux populations, à un Etat, juste en s’attaquant à un point névralgique. “Imaginez aujourd’hui que la Société nationale d’électricité (Senelec), gérée par des automates, qu’il puisse y avoir une cyberattaque contre son système, ce que cela aurait comme conséquences pour tous les Sénégalais”. ” C’est une question de souveraineté nationale”. Il estime que c’est une question de souveraineté qu’il faut prendre très au sérieux.

Par ailleurs, le patron de Kubuk Consulting dit souhaiter que l’Etat du Sénégal s’investisse plus qu’il ne le fait déjà dans les Security Days. “Au delà des organisateurs, nous le faisons pour le Sénégal”, plaide-t-il. Mais, il faut souligner tout de même que l’Agence de l’informatique de l’Etat apporte son, soutien à l’événement tout comme la  Gendarmerie et la Police sénégalaises. A noter également que la rencontre organisée avec les Eléments français au Sénégal et la Compagnie européenne d’intelligence stratégique (CEIS) va fonctionner cette année avec un budget de 120 millions de francs CFA. Les discussions vont notamment porter sur l’harmonisation des textes dans le domaine de la sécurité informatique en Afrique avec comme thème la cybersécurité et la confiance numérique. Pour la cérémonie d’ouverture, aucune précision au moment où nous mettons sous presse sur la personnalité qui va présider les travaux. L’événement est prévu les 23 et 27 avril au King Fahd Palace.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *