Sénamé Koffi Agbodjinou, fondateur de Woelab

0
1524

(CIO Mag) – Elu depuis 2017 au prestigieux programme felloship pour entrepreneurs sociaux de la fondation Ashoka, Sénamé Koffi Agbodjinou est sans nul doute l’acteur de la tech togolaise le plus connu à l’international que chez lui ! Il est fondateur de Woelab, premier espace « Africain de Démocratie Technologique » du Togo. C’est là qu’il fait la promotion du concept #LowHighTech. Pour Sénamé, il faut impliquer les couches les plus modestes dans les questions d’innovation technologique. Le secret de son succès story, la rigueur et le travail ! Son ambition est de multiplier les FabLabs à chaque kilomètre dans la capitale et au-delà.

« Le projet de smart cité vernaculaire HubCité, l’incubateur grassroot WoeLab et la W.Afate (première imprimante 3D africaine et construite en déchets informatiques) sont les meilleurs  ambassadeurs de cette vision de société », aime dire fièrement l’homme qui au départ est un architecte et anthropologue. C’est donc à dessein qu’il ajoute une touche environnementale à ces projets Tech. Il définit d’ailleurs Woelabs comme les « lieux atypiques qui rendent possible la mutualisation des intelligences et le brassage de populations diverses adoptant des usages à faible empreinte environnementale ». Il est mentor d’une communauté d’une trentaine de jeunes pensionnaires, cosociétaires de la douzaine d’entreprises de proximité, collaborantes et bootstrappées du programme #SiliconVillage.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here