Abayeh Germain Boyodi, directeur général de l’ART&P – Togo

0
424

(CIO Mag) – C’est un cinquantenaire, diplômé chevronné de plusieurs universités européennes qui dirige l’Autorité de réglementation des secteurs des postes et de télécommunications du Togo (ART&P). Pendant que le Togo déploie son arsenal pour devenir un hub de services technologiques, cet arbitre du secteur des télécoms peut se féliciter de deux projets. Il s’agit de la contribution de son institution au renforcement de la concurrence sur le segment de l’internet et de la data ; et la contribution à la mise en œuvre du free roaming dans certains pays de l’espace CEDEAO. Ce sur quoi il mise pour la digitalisation du Togo, c’est la formation de base et l’accès aux équipements.

Avant de prendre la tête de l’ART&P, Boyodi était enseignant-chercheur de l’Ecole Nationale Supérieure des Ingénieurs de l’université de Lomé, et directeur des études. Docteur ingénieur en électronique,  titulaire d’un diplôme d’Etudes Approfondies (DEA) en Electronique (option Micro-ondes), d’un diplôme d’ingénieur en télécommunications à l’université catholique de Louvain en Belgique, le patron de l’ART&P veut voir les startups togolaises briller par leurs innovations. Pour lui, la récente licence 4G octroyer aux opérateurs mobiles va accélérer l’accès au haut débit et la libre concurrence entre les fournisseurs d’accès internet. Une bonne nouvelle pour les startups aussi. Le patron de la régulation se félicite des multiples projets que déroulent son ministère de tutelle. « Il faut que les médias s’intéressent davantage au secteur pour informer sur tout ce qui s’y déroule », confie-t-il en guise de souhait !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here