Sénégal : des solutions pour la numérisation des salaires

Inclusion numérique, sécurité des transactions, amélioration des conditions de vie et de travail des travailleurs… Face aux avantages qu’il présente, le e-paiement des salaires pourrait progressivement concerner tous les secteurs d’activités au Sénégal.

Dans un contexte marqué par la relance économique post-Covid-19, la Banque mondiale, l’Alliance Better Than Cash et l’Agence nationale de la statistique et de la démographie (ANSD) du Sénégal ont publié, en avril, le rapport « Numérisation du paiement des travailleurs pour la relance économique et le travail décent : exemple du Sénégal. » Selon cette étude, les coûts de gestion du paiement des salaires en espèces représentent entre 2 et 7% de la masse salariale totale.

En 2018, moins de 20% des salaires ont été payés par voie électronique. Et pourtant, selon les conclusions du rapport, la numérisation de 50% des paiements des travailleurs du privé protègerait les plus précaires et injecterait, chaque année, 45 milliards FCFA additionnels (82,4 millions USD) à l’économie sénégalaise. « Des preuves rigoureuses confirment que les paiements numériques améliorent plus de dix Objectifs du développement durable. Parmi ces ODD, la réduction de la pauvreté, l’autonomisation des femmes, mais aussi le travail décent et la croissance économique », confirme Macky Sall, Président de la République du Sénégal.

Les enquêtes ont permis de questionner différentes sources. D’un côté, 17% des grandes entreprises interrogées ont reconnu un problème d’insécurité liée à la manipulation de l’argent liquide. Et 58% de celles qui ont adopté le digital affirment avoir non seulement atteint leurs objectifs de transparence et de sécurité, mais elles estiment avoir gagné en productivité et ont optimisé leurs coûts opérationnels (…)

Lire l’article complet dans Cio Mag N°70 Juillet – Août – Septembre 2021

CIO Mag N°70 JUILLET-AÔUT-SEPTEMBRE 2021

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE