Sénégal : la DGID poursuit la digitalisation de la fiscalité avec le lancement de « Mon Espace Perso »

0
1271
Au milieu, le directeur général des Impôts et Domaines, Cheikh Ahmed Tidiane Bâ, avec à sa gauche, Birima Mangara, ministre délégué auprès du ministre de l'économie et des finances, chargé du budget.

(CIO Mag) – Après le démarrage officiel de la plateforme e-taxe ouverte aux contribuables qui font plus de 100 millions FCFA de chiffre d’affaires, la Direction générale des impôts et domaines « récidive » avec le lancement, jeudi à Dakar, de mon « Espace Perso ». Présidée par le ministre délégué auprès du ministre de l’économie et des finances, en charge du budget, Birima Mangara, la cérémonie officielle de lancement a vu la participation de plusieurs acteurs clé du secteur dont le directeur général des impôts et domaines.  Monsieur Mangara s’est dit particulièrement fier de « l’utilité pratique de cette application et de « son insertion rationnelle dans le processus de généralisation progressive des télé-procédures fiscales » après que le Chef de l’Etat a fait part de son ambition de « numériser et de digitaliser le Sénégal, au profit de tous » au nom de « l’exigence démocratique ».

« Mon Espace Perso » vient compléter la mise en oeuvre de la dématérialisation

Si, avec la plateforme e-taxe, il fallait s’adresser aux contribuables dont le chiffre d’affaires était supérieur à 100 millions, pour ce qui est de la nouvelle solution, il s’agit de l’inverse. En effet, « Mon espace Perso » vise les montants inférieurs ou égaux à 100 millions CFA et se veut une « plateforme Web d’échange permanent entre le contribuable et son centre fiscal » pour répondre aux souhaits de la direction générale des impôts et domaines d’établir « une relation de confiance, fondée sur la transparence, pour améliorer significativement la qualité des services rendus aux usagers », comme l’a rappelé le ministre délégué chargé du budget. Et dans un contexte marqué par un détournement de données, notamment avec l’affaire Facebook – Cambridge Analytica, Birima Mangara demande de prendre « tous les mesures d’accompagnement utiles, de veiller à la sécurité et à la fiabilité de vos systèmes d’information pour garantir une bonne protection des données des usagers et d’accorder la plus grande attention aux usagers dans le cadre de la gestion du changement ».

Pour une appropriation des nouveaux outils mis à la disposition des Sénégalais

Monsieur Mangara, très au fait des questions de digitalisation en Afrique et notamment dans le domaine financier pour avoir fait -entre autres prouesses – une communication remarquée lors de la 2e édition du M-Pay Forum de Casablanca en mai dernier, a appelé tous les contribuables à faire siens « Mon Espace Perso » et la e-taxe, eux qui sont « au coeur de la stratégie de modernisation du système fiscal ». Il les a d’ailleurs invités à « tout mettre en oeuvre pour vous faciliter l’accomplissement de vos obligations fiscales et garantir un accès facile à l’administration fiscale ». Le tout nouveau produit qui a fait l’objet d’un lancement à l’hôtel Terrou Bi est le fruit d’un partenariat « fécond » entre l’Etat du Sénégal et le Fonds Monétaire International. Lequel, avec les autorités de Dakar, était à l’origine du premier Hackaton organisé en Afrique (Sénégal) par une administration publique sur le thème « l’innovation technologique au service de l’administration fiscale ».

Elimane, Dakar

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here