Sénégal : le DG de l’ARTP menace de sanctions financières les opérateurs pour manquement à la qualité de service

0
1054

(CIO MAG) – La problématique de la qualité de service en ce qui concerne le réseau téléphonique au Sénégal a été une nouvelle fois soulevée à l’ouverture du 4e séminaire de l’ARTP avec la presse spécialisée dans les TIC. D’emblée, le directeur général de l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes a reconnu que « c’est vraiment une réalité ». Abdou Karim Sall, convaincu qu’il « faut dire les choses telles qu’elles sont », rappelle que des mises en demeure ont été pourtant envoyées aux trois opérateurs, sans qu’une amélioration conséquente ne suive.

Le régulateur en chef promet, compte tenu des manquements constatés, que « l’autorité de régulation usera des moyens à sa disposition pour faire respecter les dispositions du cahier des charges ». Par ailleurs, sur la sortie de plusieurs associations de défense de la Neutralité du Net qui redoutent une volonté des autorités sénégalaises de restreindre l’accès aux OTT, le directeur général de l’ARTP a préféré ne pas faire de commentaires. « Il faut qu’on fasse la part des choses », a répondu M. Sall, en renvoyant la balle au ministère des télécommunications.

La cérémonie officielle de lancement de la 4e édition du séminaire dédié à la presse spécialisée a aussi vu la présence du coordinateur de la cellule digitale de la présidence de la République, Ousmane Thiongane et du président du Rréseau des journalistes dans les Technologies de l’Information et de la Communication (REJOTIC), Ismaila Camara. Le patron de l’Aurtorité de régulation des télécommunications et des postes s’est félicité de la tenue d’une rencontre annuelle puisque c’est « de la manière de relayer ces informations que dépend leur perception auprès du public ».

Elimane, Dakar

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here