Sénégal : le fameux projet portant nouveau code des communications électroniques examiné par les députés mercredi 28 novembre

0
382
Abdoulaye Bibi Baldé, ministre de la Communication, des Télécommunications, des Postes et de l'Économie numérique du Sénégal.

(CIO Mag) – Les défenseurs de la Neutralité du Net seront édifiés ce mercredi 28 octobre sur leurs craintes. Le projet portant nouveau code des communications électroniques va être voté demain à l’Assemblée Nationale du Sénégal. Le texte qui se veut une mise à jour du code des télécommunications de 2011 a suscité beaucoup de controverse dernièrement.

D’abord l’Association des usagers des TIC (ASUTIC) amené par l’informaticien de formation Ndiaga Gueye et d’autres organisations de défense des droits de l’homme et des professionnels de la presse avaient sonné la mobilisation tout en appelant les parlementaires à plus de responsabilité.

Ensuite, une autre polémique voit le jour autour de modifications qui seraient apportées au futur nouveau code sans l’assentiment de l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (ARTP). Les quotidiens sénégalais Libération tout comme Source A avaient fait état d’une lettre envoyée par le DG Abdou Karim Sall au président de la République pour se plaindre de quelques « retouches » introduites par Abdoulaye Bibi Baldé pour contrôler le régulateur.

Des révélations démenties par Monsieur Sall qui a dépeint des relations de travail au beau fixe avec le successeur de Yaya Abdoul Kane à la tête du département de la communication, des télécommunications, des postes et de l’économie numérique. Au coeur du débat, la volonté attribuée aux autorités de Dakar de restreindre l’accès aux OTT tels que WhatsApp, Skype et Youtube devenus de véritables concurrents pour les opérateurs de télécommunication.

Elimane, Dakar

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here