Sénégal : le Parc des Technologies Numériques de Diamniadio très attendu par l’écosystème

0
1422
Le Pôle Urbain de Diamniadio qui va héberger le PTN.

(CIO Mag) – Prévu dans la stratégie Sénégal Numérique 2025, le Parc des Technologies Numériques (PTN) de Diamniadio promet de bousculer la donne en matière de digital. L’infrastructure qui sera implantée dans la ville dite du futur entend « contribuer à la diversification et à la modernisation de l’économie, au développement du secteur privé et à la promotion de la croissance inclusive au Sénégal, à travers le développement du secteur des TIC ».

Le coordinateur du projet, Bassirou Bâ, ancien du Bureau Opérationnel de Suivi du Plan Sénégal Emergent, a fait une présentation XXL de l’initiative, mercredi à Dakar, au second jour de la 4e édition du Salon international des professionnels de l’économie numérique (SIPEN). A écouter Monsieur Bâ et son équipe, le Sénégal se montre plus que jamais ambitieux, à travers ce PTN, puisqu’il veut mettre en place une infrastructure de classe mondiale qui « fera du Sénégal une plaque tournante pour l’investissement dans le secteur des TIC et les installations pour l’externalisation des processus métiers ».

Ce n’est pas tout. Dakar veut aussi « faciliter la création d’emplois dans l’économie numérique de l’information, promouvoir l’innovation dans le domaine des TIC et dans les applications concourant au développement social et économique du Sénégal et en Afrique de l’Ouest ». Avec plusieurs composantes dont la construction et l’équipement d’installations de prestation de services TIC, l’appui institutionnel et le renforcement de capacités, le Parc des Technologies Numériques de Diamniadio est déja prévu sur une vaste superficie à la dimension de sa folle ambition : 25 hectares au niveau du Pôle Urbain de Diamniadio.

L’édition 2019 du SIPEN a d’abord démarré avec un appel du président du Conseil National du Patronat du Sénégal (CNP), se faisant le porte-parole d’Antoine Ngom, sur la nécessité d’approfondir les discussions sur la composition du Conseil National du Numérique. Grosse pomme de discorde entre l’Organisation des professionnels des TIC et le ministère des télécoms puisque l’organisation dirigée par Monsieur Ngom qui parle de conflits d’intérêt et de manque de concertations, ne se montre pas du tout enthousiaste au lendemain de la publication des 20 noms de personnalités qui ont été choisies.

Elimane, Dakar

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here