Sénégal : les opérateurs de téléphonie mis en demeure par l’ARTP s’engagent à rectifier le tir

(CIO Mag) – L’ultimatum d’un mois donné aux opérateurs de téléphonie du Sénégal pour l’amélioration de la qualité de service fait aux usagers a porté ses fruits. A en croire le directeur général de l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (ARTP), tous ont pris l’engagement de redoubler d’efforts en vue de satisfaire aux exigences. Déjà, d’après Abdou Karim Sall (photo), l’opérateur Tigo a procédé à quelques réajustements. En ce qui concerne Orange et Expresso, cela ne devrait pas tarder. Toutefois M. Sall reconnait que le 100 % de satisfaction pour la qualité de service est impossible, et précise, par ailleurs, que les principaux intéressés ont demandé un délai plus long – d’ici à la fin de l’année – pour renforcer la qualité du réseau.

Abdou Karim Sall a tenu ces propos au sortir du déjeuner d’affaires, le « lunch Sénégal  » que la délégation sénégalaise a organisé en vue de mieux échanger avec les autorités du secteur des télécommunications à l’échelle internationale et les partenaires potentiels. D’après lui, la rencontre a plus que porté ses fruits eu égard au satisfecit du secrétaire général de l’Union internationale des Télécommunications (UIT) qui s’est beaucoup félicité de la mise en place d’infrastructures numériques de qualité au Sénégal en particulier la fibre optique, le large bande, la 4G, dont l’exploitation par Orange a démarré, ou encore le point d’échange Internet inauguré le 29 août dernier. C’était aussi l’occasion pour le patron de l’ARTP de poursuivre son lobbying pour la candidature du Sénégal au conseil de l’UIT.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here