Sénégal : “L’insulteur du Net″, Assane Diouf, à Dakar ce jeudi

  • admin Par admin
  • 28 août 2017
  • 0
  • 524 Vues

(CIO Mag) – L’homme qui s’est illustré d’une si particulière manière sur la Toile va fouler le sol dakarois mercredi prochain à 2 heures du matin. C’est une révélation du quotidien sénégalais, L’Observateur. Mais Assane Diouf ne rentre pas de son plein grès, à en croire nos confrères. Il est plutôt visé par une mesure d’expulsion tout comme vingt autres compatriotes avec qui il va voyager à bord du charter sous bonne escorte policière. Seulement, la décision prise le 23 août dernier via les services de l’émigration américains n’est pas liée à une affaire d’apologie du terrorisme comme le prétendait la rumeur, mais s’expliquerait simplement par la présence de l’intéressé entré illégalement aux Etats-Unis il y a 16 ans avec des papiers de son frère.

Lire aussi” Sénégal : ‟L’insulteur public numéro 1 sur Internet”, Assane Diouf, menacé de rapatriement

Toutefois, la grosse question reste le sort que la justice sénégalaise réserve à Assane Diouf, cet homme qui s’en est pris à plusieurs autorités dont le Chef de l’Etat qu’il ne cessait d’abreuver d’injures ainsi qu’à ses proches avant que les services de l’émigration ne le mettent aux arrêts ces derniers jours. L’insulteur public numéro 1 comme on le surnomme à Dakar va-t-il aller en prison ? La justice a-t-elle enregistré des plaintes allant dans le sens de l’interpeller ? Pour le moment, aucune précision. Par ailleurs, il faut souligner que l’éventualité d’une arrestation une fois au Sénégal n’a pas pesé sur la mesure prise par la justice américaine pour l’expulsion de Assane Diouf, qui du point de vue de L’Observateur, a sciemment voulu mettre sa vie en danger en s’attaquant à tout le monde pour prétexter cela et rester au pays de l’oncle Sam.

admin

admin

Mais ils étaient beaucoup plus rapides et plus grands. Le peu de voitures qui circulaient encore étaient ultra sécurisées. C'est pourquoi la vitesse maximum autorisée avait été portée à 230km/h.

View All Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *