Sénégal : Yaya Abdou Kane annonce une véritable politique de cyber-sécurité

0
3064
Yaya Abdoul Kane, ministre sénégalais des Télécoms
Yaya Abdoul Kane, ministre sénégalais des Potes et des Télécommunications.

 

(Cio Mag) – Le Sénégal compte lancer une véritable politique de cyber-sécurité. Cité par le quotidien sénégalais Le Soleil, le ministre des Postes et des Télécommunications, Yaya Abdou Kane, a fait cette déclaration à La Haye, Pays-Bas, où il a pris part, du 16 au 17 avril dernier, à la Conférence mondiale sur la cyber-sécurité.

Dans la communication qu’il a présentée à la session d’ouverture de cette conférence, le ministre a laissé entendre que le Sénégal  va entreprendre, dans le cadre de cette politique de cyber-sécurité, une consolidation de son cadre juridique, à la faveur de la réforme d’ensemble du Code pénal et du Code de procédure pénale. Dans cette dynamique, le Sénégal s’apprête aussi à ratifier et à adhérer aux instruments juridiques internationaux en matière de cyber-sécurité. Il s’agit, entre autres, de la Convention de Budapest sur la cybercriminalité, la Convention africaine sur la cyber-sécurité et la convention n°108 du 28 janvier 1981 pour la protection des données à caractère personnel.

 

Création d’un Centre national de cyber-sécurité

Aussi, Yaya Abdou Kane a-t-il annoncé des projets prioritaires pour le Sénégal, notamment, l’instauration d’une infrastructure de gestion des clés pour les besoins de la sécurisation des transactions électroniques et d’un Centre national de cyber-sécurité. La modernisation de la Police scientifique et technique constitue également l’un des projets phares qui doivent conduire à l’instauration d’une véritable politique de cyber-sécurité.

Par ailleurs, le ministre Yaya Abdou Kane a salué l’initiative des Pays-Bas sur la Plateforme de renforcement des capacités. Une plateforme dans laquelle le Gouvernement du Sénégal fonde beaucoup d’espoir.  Et pour cause : cette initiative de sensibilisation doit, selon lui, permettre une plus grande prise de conscience sur la cyber-sécurité auprès des acteurs. «Nous sommes honorés d’avoir été associés par les Pays-Bas à une telle initiative», s’est-il réjouit.

Pour sa part, le ministre des Affaires étrangères des Pays-Bas, Bert Koenders, a appelé toutes les parties prenantes d’Internet à joindre leurs forces afin de trouver des solutions aux problématiques actuelles liées à la protection des données, le respect de la vie privée, la liberté d’expression, la cyber-sécurité. Ce qui doit permettre de garantir un Internet accessible à tous, ouvert, sûr, à l’abri des hackers et des attaques criminelles. C’était là, tout l’enjeu de la Conférence mondiale sur la cyber-sécurité.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here