SITIC AFRICA 2018 : Salon international des technologies de l’information et de la communication dédié à l’Afrique

0
1506
Le Pavillon canadien SITIC AFRICA 2018 qui s'est tenu du 10 au 12 avril au Parc des Expositions du Kram, à Tunis.

Le rideau est tombé sur la 3ième édition du « Salon international des technologies de l’information et de la communication dédié à l’Afrique » SITIC AFRICA 2018, qui s’est tenu à Tunis les 10, 11 et 12 avril 2018 au Parc des Expositions du Kram. Un salon que la Tunisie ambitionne d’en faire le rendez-vous incontournable des rencontres entre les majeurs opérateurs africains du secteur des TIC.  

(CIO Mag) – Outre la participation de pays tels que le Canada, la Chine, la Russie, l’Algérie ou la Jordanie, le SITIC Africa a vu une participation africaine forte de  plus de 250 représentants venus, entre autres, du Sénégal, du Burkina Faso, du Bénin, du Mali ou du Niger. La Tunisie n’a jamais caché son souhait de se positionner en tant que hub Africain pour les TIC et multiplie dans ce sens les initiatives africaines à l’image du SITIC.

Le SITIC AFRICA 2018 est un événement international tourné principalement vers le continent Africain. Il regroupe les chefs d’entreprises africains, les opérateurs dans le secteur des TIC, les DSI, les donneur d’ordres, etc., tous  réunis dans le but d’élargir leurs réseaux, d’échanger leurs expériences et surtout de monter des coopérations dans ce secteur.

Lors de l’inauguration, le ministre tunisien des Technologies de la communication et de l’Economie numérique, M. Anouar Maarouf a réitéré l’attachement de la Tunisie à l’économie numérique et au potentiel de croissance et d’emploi que ce secteur représente. Le ministre est revenu sur la loi « StartupAct » nouvellement adoptée par l’Assemblée des Représentants du Peuple Tunisien (ARP) qui représente, pour lui, une nouvelle voie pour les Tunisiens et pour tous ceux qui croient en l’innovation. Dans ce sens, il a invité les pays africains à unifier leurs efforts pour plus de visibilité et d’efficacité.

Parmi les allocutions d’ouverture, notons celle de la ministre burkinabé du Développement, de l’Economie numérique et des Postes, Hadja OUATTARA SANON, qui a souligné l’avancée de la Tunisie dans le secteur du numérique et l’opportunité, pour sa délégation, de s’en inspirer.

Le SITIC Africa a vu la signature de deux accords visant le renforcement de la coopération dans le secteur des TICs entre, d’un côté la Tunisie et  le Burkina Faso, et de l’autre côté entre la Tunisie et le Mali.

En marge du salon, l’Union Tunisienne de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat « Utica » à travers  sa Fédération des technologies de l’information et de la communication a organisé, le 9 avril, une réception en l’honneur des délégations africaines présentes à ce salon. Prenant la parole suite au mot inaugural de M. Samir Majoul, président de l’Utica, les chefs des délégations africaines ont mis l’accent sur l’importance du numérique pour accélérer le processus de développement économique en Afrique, et ont souligné l’importance de la coopération sud-sud qui doit être gagnant-gagnant et permettre le partage d’expérience et favoriser une plus grande exploitation des compétences africaines.

Toujours en marge du SITIC, l’Association Professionnelle Tunisienne des Banques et des Etablissements Financiers (APTBEF) a invité M. Chris Skinner, éminent spécialiste en Fintech.  Ce dernier a donné une conférence sous le thème « La quatrième révolution est la profonde transformation exercée par la technologie sur l’humanité ».

Faouzi Moussa – Tunisie

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here