Snapchat va prendre en compte le mécontentement des utilisateurs

0
1608

(CIO Mag) – Suite au mécontentement des utilisateurs qui s’étaient manifestés à travers plus d’un million de signatures pour exiger le retour à l’ancienne variante de Snapchat, le réseau social a rendu un communiqué annonçant la mise à jour prochainement de nouveautés et le retour de l’onglet stories. En effet, le nouveau design de l’application n’épousait pas le goût des internautes réguliers à Snapchat. Ils l’ont crié haut et fort.

Au Cameroun par exemple, les utilisateurs affirment que  l’ancienne version était meilleure. Sur le site change.org en France, une pétition a avait dépassé le million de signatures. En un mois, elle est devenue virale après le déploiement massif de la mise à jour de l’application en février. Son auteur, Nic Rumsey, demande à Snap Inc. de revenir à la version classique de l’application.

« L’ancienne version de Snap était disposée un peu comme sur Whatsapp. Il y avait une rubrique dans laquelle tu pouvais écrire aux gens, une autre où tu pouvais voir les Snaps des gens sans même y entrer. Maintenant dans la nouvelle version, on a une liste d’amis, des gens qu’on suit ;  tout est mélangé.  Tu cliques sur le nom  de la personne tu as tout. Je  préfère annuler les mises à jour de la nouvelle version pour demeurer avec l’ancienne. C’était bien divisé rubrique par rubrique et l’on pouvait  comprendre plus facilement », explique Thierry Ndongo. La mise à jour instaure une nouvelle fenêtre verticale, dans laquelle les stories des amis de l’utilisateur sont désormais mélangées aux conversations.

Auparavant, elles étaient séparées et classées dans l’ordre chronologique. De son côté, Discover, le flux d’actualité réservé aux médias, est inondé par les publications des comptes les plus populaires. D’après Nic Rumsey, la mise à jour rompt avec la ligne traditionnelle de l’application. « Beaucoup de fonctionnalités sont inutiles ou vont à l’encontre des objectifs originels poursuivis par Snapchat ces dernières années », écrit-il. Il ajoute également que la mise à jour du réseau social rend ses fonctionnalités plus compliquées à utiliser.

Pour échapper à la mise à jour, certains utilisateurs préféreraient se tourner vers des applications dérivées de Snapchat, moins sécurisées, ou utiliser des VPN pour stimuler leur présence dans des pays où la mise à jour n’est pas encore disponible. D’autres menacent de supprimer complètement l’application.

Pourtant, les utilisateurs de Snapchat ont été prévenus dès la fin du mois de novembre dernier. Sur le site Axios, Evan Spiegel expliquait que les changements à venir étaient destinés à séparer le contenu partagé par les amis des utilisateurs, de celui publié par les médias. « La combinaison des médias et du réseau social a produit des résultats commerciaux incroyables, mais cela a fini par nuire à nos relations avec nos amis, ainsi qu’à nos relations avec les médias.  Nous pensons que la meilleure solution est de démêler les deux », expliquait alors le PDG de Snachat. Spieegel ajoutait ensuite que « cela offrira aux annonceurs un moyen plus d’accuser de privilégier les recettes publicitaires par rapport à ses utilisateurs, et de  mettre en avant les plus gros comptes ».

Jean-Claude NOUBISSIE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here