Startups en Afrique : les fintech ont dominé les levées de fonds en 2021 (rapport)

Les fintech ont dominé les levées de fonds en 2021, avec près de 3,1 milliards de dollars sur environ 5 milliards de dollars de levées de fonds par l’écosystème des startups en Afrique. C’est ce que révèle la société Briter Bridges dans son enquête sur le paysage de l’investissement en Afrique en 2021.

(Cio mag)- L’année 2021 a été marquée par la croissance des fintech en Afrique. A en croire la récente enquête réalisée par Briter Bridges, les fintech ont levé près de 3, 1 milliards de dollars sur environ 5 milliards de dollars des fonds levés par l’écosystème des startups africaines. Ce record de mobilisation des ressources est un signe qui démontre que cette industrie poursuit sa croissance sur le continent.

Ce rapport qui donne un aperçu complet du paysage de l’investissement et l’activité de financement des startups du continent note que dans la répartition sectorielle, les fintech représentent 62 %, la santé et biotech 8%, la logistique 7 %, l’éducation 5 %, l’agriculture 4 %, le E-commerce 3%, la mobilité 3 % et l’analyse data 2 %.

En termes de levées de fonds, Opay a reçu 400 millions de dollars en investissements de série C, Flutterwave, 170 millions de dollars lors d’un tour de table de série C et TymeBank, 180 millions de dollars lors d’un tour de table de série B trônent en tête du classement des fintech, note le rapport. Elles sont suivies par Chipper Cash avec 250 millions de dollars, Wave 200 millions de dollars, Tala 145 millions de dollars, Jumo et MNT Halan qui ont reçu un financement de 120 millions de dollars et MFS Africa 100 millions de dollars.

« En Afrique, la liquidité et l’accès au financement restent des défis pour plusieurs entrepreneurs en démarrage, mais la dernière demi-décennie a vu l’apparition progressive de sources alternatives de capital et de soutien. Approchant 5 milliards de fonds en 2021, des centaines de réseaux d’investisseurs, d’accélérateurs de financement ont été mis en place en Afrique pour soutenir les écosystèmes de startups », a déclaré Dario Giuliani, directeur de Briter Bridges.

Notons que le rapport sur l’investissement en Afrique 2021 s’appuie sur les données de Briter Intelligence et les contributions initiales de plus de 60 investisseurs de premier plan sur le continent.

L’intégralité du rapport est à télécharger ici

Enock BULONZA

Enock Bulonza

Journaliste Tech et observateur des enjeux socio-économiques des médias. Correspondant en RDC pour CIO-MAG

View All Posts