Télé-enseignement : Inde et Congo s’accordent sur la fourniture réseau des services

Le ministre congolais des postes, des télécommunications et de l’économie numérique Léon-Juste Ibombo

« Le gouvernement du Congo s’emploie pour tirer un maximum de profit des Technologies de l’Information et de la Communication ». Ces propos sont de Léon-Juste Ibombo, ministre congolais des postes, des télécommunications et de l’économie numérique, au cours de la seizième édition du conclave CII-EXIM Bank sur le partenariat Inde-Afrique.

(Cio mag)- Dans sa communication, le ministre Léon-Juste Ibombo a fait savoir que le Congo s’engage à mettre en place les infrastructures d’envergure afin de favoriser l’émergence du numérique. « Il ne fait par conséquent nul doute que les Technologies de l’Information et de la Communication continueront à gagner en importance, notamment grâce aux progrès et innovations futurs », a-t-il déclaré.

A cette occasion, le ministre des postes, des télécommunications et de l’économie numérique a annoncé la signature d’un accord entre le Congo et l’Inde autour d’un projet visant à mettre en œuvre un réseau de fourniture réseau des services de télé-enseignement et de télémédecine par le biais d’une plateforme Web.

« Mon département est en pourparlers avec le ministère des affaires étrangères de l’Inde pour signer un protocole d’accord, aux fins de faire participer la République du Congo au projet du réseau e-VidyaBharati et e-AerogyaBharati (e-VBAB), Projet de réseau électronique panafricain de mise à niveau technologique », a-t-il dit.

En effet, la République du Congo est l’un des Etats d’Afrique centrale qui multiplie les efforts pour l’émergence de son secteur numérique. En 2019, Brazzaville a lancé une stratégie nationale de développement de l’économie numérique, dénommé « Congo Digital 2025 ». Subdivisé en trois phases, ce vaste projet met l’accent sur l’amélioration de l’inclusion numérique. Après l’exécution de deux phases, actuellement les autorités congolaises s’emploient dans l’exécution de la troisième phase qui devrait faciliter l’accès des populations au réseau de fibre optique. Pour Léon-Juste Ibombo, « nous pouvons donc prendre le risque d’affirmer que les conditions sont donc réunies pour favoriser l’émergence d’une véritable industrie numérique et technologique », a renchérit le Ministre.

Enock BULONZA, Kinshasa

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE