Télécoms : le patron de Free, Xavier Niel, s’attaque au marché irlandais

0
1748

(CIO Mag) – Après l’Italie, Xavier Niel (photo) débarque en Irlande. L’entrepreneur français qui ne se fixe aucune limite en termes d’audace et de prise de risque, s’offre avec des partenaires, Eir, l’opérateur de télécommunications irlandais dont il va prendre une participation majoritaire dans le capital. A lire le site de l’Opinion, NJJ détiendra 32,9 % de la société tandis qu’Iliad fondée et détenue à 53 % par Xavier Niel va se chargera des 31,6%. Dans un communiqué repris lopinion.fr, Iliad précise que « les actionnaires existants, Anchorage Capital Group, L.L.C et Davidson Kempner Capital Management LP, restent investis dans Eir au travers de d’une participation de 35,5 % et avec un crédit sans recours ».

Diversification

Par ailleurs, la maison-mère de Free souligne que sa prise de participation s’effectuerait pour 320 millions d’euros environ. Mais d’après le texte, Iliad a la possibilité d’en prendre le contrôle à terme, via l’exercice d’une option d’achat excerçable en 2024. Si elle est exercée, cette option permettra au groupe de poursuivre sa diversification géographique en se développant dans un marché dynamique et offrant des opportunités de croissance rentable.

Xavier Niel et le Sénégal

Cette nouvelle actualité concernant le français Xavier Niel va être peut-être suivie de près au Sénégal. On sait que l’homme d’affaires a signé un promesse de rachat de Tigo, la filiale du groupe luxembourgeois, Millicom, après l’annulation « unilatérale » de la transaction conclue avec Wari spécialisé notamment dans le transfert d’argent. Les observateurs n’écartent pas une réduction « drastique » des prix avec l’arrivée annoncée ou en tout cas attendue du consortium composé du Français, du Sénégalais, Yérim Sow et du Malgache Hassanein Hiridjee, le puissant homme d’affaires opérant dans les télécommunications, les hydrocarbures, l’immobilier et les services financiers.

Concurrence

L’homme est très lié à Xavier Niel comme on l’a constaté dans plusieurs opérations. Récemment, Le Monde Afrique écrivait que l’arrivée potentielle de ces deux « pétrifie les équipes d’Orange« . Le premier opérateur de téléphonie sur le marché sénégalais qui détient les 50 % du marché mobile et qui pourrait souffrir d’un rachat de Tigo par Niel et Hiridjee.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here