Togo : l’ARCEP se félicite de la limitation du nombre de cartes SIM par personne

Par arrêté n°007/MENTD/CAB signé le 29 avril 2021, le ministère de l’Economie Numérique et de la Transformation Digitale avait limité à trois le nombre de cartes SIM par personne physique et par opérateur.

(Cio Mag) –  Dans un communiqué publié ce 10 mai, l’Autorité de Régulation des Communications Electroniques s’est félicitée de cette mesure. Le régulateur évoque les enjeux notamment sécuritaires pour le pays. Pour l’ARCEP-Togo, cette mesure « permettra de lutter efficacement contre les méfaits liés à l’utilisation des téléphones portables (vols, arnaques, usurpation d’identité, harcèlements, …) qui constituent l’une des doléances des associations de consommateurs ». Elle vient en complément à l’obligation faite à tous les utilisateurs de services de téléphonie mobile de se faire identifier par leur opérateur.

D’ici octobre 2021, toutes personnes physiques disposant de plus de trois numéros de services mobiles d’un même opérateur devront se conformer à cette mesure. Il s’agira donc de signaler notamment à l’opérateur le numéro ou les numéros supplémentaires à abandonner. A défaut, l’opérateur devra suspendre tous les numéros appartenant à un utilisateur ayant plus de trois SIM dans sa base.

L’arrêté prévoit des consultations inopinées de la base de données des opérateurs par l’ARCEP. Ceci, en conformité avec les missions de contrôle du régulateur. Ce dernier espère aussi que cette décision mettre fin à la vente à la sauvette des cartes SIM pourtant interdite et qui constitue des sources de menaces.

Souleyman Tobias, Lomé

Tobias carlos

Souleyman Tobias

Journaliste multimédia. L’Opendata, la transformation digitale et la cybersécurité retiennent particulièrement mon attention.

View All Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *