Trois questions à Meriem Zaïri : « L’ADMA sera une source de motivation pour les managers afin de performer dans leurs projets »

Meriem Zaïri représentant la CGEM dans le jury ADMA

Initiative du groupe français de référence des services numériques, Inetum, la 1re édition de l’Africa Digital Manager Award « ADMA 2021 » va connaître son épilogue au mois de mai par l’annonce des trois gagnants à l’École Centrale Casablanca. C’est en effet pour évaluer les projets pitchés que Inetum a désigné, Meriem Zaïri, membre de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), pour représenter le Maroc au sein de ce jury. Interviewée par CIO Mag, elle évoque la motivation des managers à mieux performer dans leurs projets.

Propos recueillis par : Michaël Tchokpodo

CIO Mag : L’Africa Digital Management Award (ADMA) est un challenge visant à mettre en lumière les talents et projets en matière de stratégie digitale en Afrique. Qu’est-ce que cela représente pour vous ?

Meriem Zaïri : Ce challenge deviendra, je l’espère, le rendez-vous annuel pour les talents et les projets digitaux en Afrique. La transformation digitale est aujourd’hui au cœur des modèles de développement de nos économies africaines et représente une opportunité pour construire une croissance pérenne et inclusive.

« Cependant, lorsqu’on parle de transformation digitale, c’est d’abord et avant tout une transformation humaine portée par des talents. »

Et il est important à mon sens de mettre en lumière ces compétences, qui sont les véritables moteurs et acteurs de la transformation digitale. Ce challenge met l’accent sur l’humain, véritable facteur clé de succès de toute transformation digitale, alors que nous avions jusqu’ici choisi de mettre en lumière la technologie. Je salue cette approche et je m’y inscris pleinement.

Quel regard portez-vous sur l’évolution des talents et des compétences  africains ?

Notre continent représente un véritable bassin et vivier de compétences dans le secteur du digital. Mais nous devons continuer à investir de manière durable dans la formation et le développement de notre capital humain, afin d’être en mesure d’accompagner et « alimenter » la transformation digitale de l’Afrique.

Selon vous, qu’est-ce que ce concours pourrait apporter de plus aux managers sélectionnés ?

« Ce concours est l’occasion de mettre en avant des managers qui ont performé, en leur apportant non seulement de la visibilité mais aussi de la reconnaissance sur la qualité des projets qu’ils ont portés. »

Non seulement vis-à-vis de leur hiérarchie mais également vis-à-vis d’un écosystème plus large actant dans la transformation digitale. Cet évènement sera aussi une source de motivation pour les managers afin de performer dans leurs projets.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here