Uber à Abidjan pour offrir une nouvelle expérience passager

0
5391
© Uber_abidjan par CIO Mag

(CIO Mag) – Uber, l’application mondiale pour smartphone qui permet de se déplacer en commandant un service de transport d’un simple clic, a lancé ses activités le mercredi 4 décembre à Abidjan, en Côte d’Ivoire, avec l’objectif d’offrir à la population une nouvelle expérience passager.

Fiabilité, sécurité et abordabilité. Tels sont les piliers de l’application Uber qui entre ainsi sur le marché ivoirien. Après douze mois de négociations avec les acteurs de l’écosystème du secteur des transports, il s’agit à présent de connecter les conducteurs aux piétons de façon simple. Et permettre aux chauffeurs d’être autonomes et de compléter leurs revenus.

Au cours de la conférence de presse organisée à cet effet, Marjorie Saint-Lot, Responsable Pays d’Uber Côte d’Ivoire, a déclaré que notre pays est le 75e à expérimenter cette application mobile américaine. Déjà disponible au Ghana, au Nigéria, en Egypte et dans bien d’autres pays africains.

Dans le cadre du lancement de ses activités, Uber Côte d’Ivoire démarre avec les taxis compteurs d’Abidjan. Les moyens de paiement acceptés sont les cartes de crédit, les cartes bancaires et les espèces. Une réduction de 30% est par ailleurs offerte à titre promotionnel sur le tarif de la course, a annoncé Marjorie Saint-Lot, en présence d’Alon Lits, Manager général d’Uber Afrique sub-saharienne, et Timothy Kiluba, Responsable Expansion Afrique sub-saharienne.

Ce dernier a déclaré que l’application Uber est utilisée dans plus de 600 villes réparties sur tous les continents. Elle entend conquérir le marché ivoirien qui présente des opportunités de développement économique considérables pour les entrepreneurs. Timothy Kiluba en veut pour preuve l’engouement des automobilistes ivoiriens. Nombre d’entre eux ont adopté le réflexe Uber en téléchargeant l’application alors même que celle-ci n’avait pas encore été lancée dans le pays. Toutes choses qui dénotent de l’intérêt pour ce service qui permettra, en sus, de donner de la visibilité aux villes de Côte d’Ivoire.

Intervenant au cours de cette conférence, Alon Lits, Manager général d’Uber Afrique sub-saharienne, a révélé qu’un partenariat a été conclu avec Standard Chartered bank Côte d’Ivoire. Objectif, permettre aux chauffeurs de taxis compteurs d’ouvrir un compte dans une banque. Une manière pour Uber de participer à l’inclusion financière de ces conducteurs parmi lesquels se compte un nombre élevé d’analphabètes.

Autant de raisons qui font du lancement de Uber en Côte d’Ivoire, un réel motif de satisfaction pour les décideurs locaux.

« Uber est une société qui traverse le monde, donc dispose d’une expérience qui serait bonne à partager », a déclaré à CIO Mag, Marius Bessy, conseiller du ministre ivoirien des Transports. Non sans insister sur le respect des engagements par les transporteurs et les passagers.

Anselme AKEKO, Abidjan

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here