USA : l’ancien directeur de campagne de Donald Trump, Paul Manafort, plaide coupable dans l’affaire du piratage présumé de la présidentielle

0
647

(CIO MAG) – Et si c’était l’acte décisif qui va accélérer l’enquête sur le piratage présumé de la dernière campagne présidentielle aux Etats-Unis par la Russie ? Paul Manafort (photo), directeur de campagne de Donald Trump lors de la dernière échéance électorale, accepte finalement de coopérer avec le procureur spécial Robert Mueller. L’homme a donc plaidé coupable d’association de malfaiteur et d’entrave à la justice de son pays.

Selon plusieurs médias internationaux dont France Info, Monsieur Manafort a décidé de se « lâcher » vendredi. Ce qui « tombe à un mauvais moment » de l’avis du spécialiste des questions de société et de la politique américaine.

Eric Branaa rappelle au micro de la chaîne française que la décision de Paul Manafort pourrait créer « dans la tête des électeurs un trouble et les amener à ne pas voter pour les Républicains » à moins de deux mois des élections de mi-mandat prévues le 6 novembre prochain.

Elimane

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here