USA : l’ancien directeur de campagne de Donald Trump, Paul Manafort, plaide coupable dans l’affaire du piratage présumé de la présidentielle

(CIO MAG) – Et si c’était l’acte décisif qui va accélérer l’enquête sur le piratage présumé de la dernière campagne présidentielle aux Etats-Unis par la Russie ? Paul Manafort (photo), directeur de campagne de Donald Trump lors de la dernière échéance électorale, accepte finalement de coopérer avec le procureur spécial Robert Mueller. L’homme a donc plaidé coupable d’association de malfaiteur et d’entrave à la justice de son pays.

Selon plusieurs médias internationaux dont France Info, Monsieur Manafort a décidé de se “lâcher” vendredi. Ce qui “tombe à un mauvais moment” de l’avis du spécialiste des questions de société et de la politique américaine.

Eric Branaa rappelle au micro de la chaîne française que la décision de Paul Manafort pourrait créer “dans la tête des électeurs un trouble et les amener à ne pas voter pour les Républicains” à moins de deux mois des élections de mi-mandat prévues le 6 novembre prochain.

Elimane

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *