Burkina Faso : un homme condamné à deux mois de prison pour diffamation sur Facebook

FacebookVoilà une affaire qui fera date dans l’histoire du Web en Afrique de l’Ouest. Un internaute burkinabé répondant au nom d’Alassane Traoré, dit Roga-Roga, a été condamné à deux (02) mois de prison ferme pour diffamation sur Facebook. Bien connu pour son activisme sur les réseaux sociaux, il a été écroué par le tribunal de grande instance d’Ouahigouya, pour avoir proféré des injures à l’encontre du nommé Tasséré Sawadogo, qui a n’a pas hésité à porter plainte. Transformant du coup, une “vulgaire” causerie dans le monde virtuel en un procès historique dans le monde physique. A propos de Tasséré Sawadogo, Alassane Traoré avait écrit en substance : « Regardez-le, c’est un fils de Gambo qui s’est réfugié à Ouahigouya, c’est un fraudeur, il ne mérite pas le titre de Yadéga (…) C’est un tueur, c’est le père de la violence, la marque de l’impunité.» A la barre, Roga-Roga a reconnu les faits qui lui étaient reprochés expliquant qu’il ne faisait que réagir à une publication du plaignant. Qu’à cela ne tienne ! Le tribunal de grande instance d’Ouahigouya ayant jugé la plainte recevable, a prononcé une sanction qui fait grand bruit parmi les internautes burkinabés.

Anselme Akéko

Journaliste spécialisé en économie numérique, cybercriminalité, inclusion numérique et financière, et transition digitale. Passionné de web journalisme, Anselme Akéko est Responsable éditorial Cio Mag Online et correspondant en Côte d'Ivoire.
Contact : +225 05 55 46 49 94 (WhatsApp)

View All Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.